Pont effondré en France

19 novembre 2019 11:36; Act: 19.11.2019 11:53 Print

«Ma fille! Ma fille!», criait la maman de Lisa, 15 ans

Lisa était sur la route du lycée avec sa maman quand l'impensable est survenu, lundi près de Toulouse. Les témoins de cette tragédie sont bouleversés.

Sur ce sujet
Une faute?

Les enquêteurs cherchaient mardi des réponses au lendemain de l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn, près de Toulouse. Après la mort d'une adolescente de 15 ans et d'un chauffeur poids-lourd, les habitants de la région sont sous le choc.

Installée depuis six mois dans la commune, une maman divorcée avait pris l'habitude d'emmener sa fille Lisa à son lycée agricole, où elle était en première année, explique La Dépêche du Midi. Une semaine sur deux, la Française prenait le même itinéraire, traversant le fameux pont de Mirepoix-sur-Tarn. Elle déposait sa fille de 15 ans à Montastruc-la-Conseillère avant de se rendre à son travail à Bouloc, 20 kilomètres plus loin.

C'est lors de ce trajet routinier que l'impensable est survenu. La Clio que conduisait la maman de Lisa a été happée dans l'effondrement de l'ouvrage, puis engloutie par le Tarn. Quelques minutes de cauchemar absolu. La conductrice est parvenue à s'extirper de sa voiture et a pu regagner la rive à la nage, où des témoins lui sont venus en aide. «J'ai vu qu'il y avait une dame en bas, dans l'eau», qui s'accrochait tant bien que mal, raconte Céline à Europe 1. «Elle avait froid et semblait tétanisée», poursuit-elle.

Impuissants, les habitants ne pouvaient rien faire d'autre que parler à la mère de Lisa, sur le point de s'évanouir. Céline se souvient que la malheureuse «n'appelait pas à l'aide», mais qu'elle disait «ma fille, ma fille». Lisa n'a jamais refait surface. Son corps a été rapidement retrouvé, mais les secouristes n'ont rien pu faire pour la réanimer.

Lisa n'avait que 15 ans. Dans la commune de Mirepoix-sur-Tarn, c'est la consternation. «Quel malheur. Cette maman amenait juste sa fille à l'école… On n'est vraiment rien, c'est affreux. Mais ici, on est tous solidaires», confie un témoin du drame. La grand-maman de la victime, présidente d'une association d'aide aux personnes âgées, est un personnage très apprécié dans la région.

La seconde victime de cette tragédie est le chauffeur du poids lourd, dont le corps n'a été repêché qu'aux alentours de 21h30. Damien était un père de famille «aimant et aimé». Fan de rugby, il était à la tête de l'entreprise familiale Puits Julien Fondations, basée dans la région. «Damien, c'est quelqu'un qui avait le cœur sur la main et qui travaillait dur pour sa famille. On est tous sous le choc», témoigne un coéquipier du défunt.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierre le 19.11.2019 12:06 Report dénoncer ce commentaire

    Un père de famille aimant et aimé, mais qui passe sur un pont limité à 19 T avec plus de 2 fois la charge, moi je n'aime pas, surtout quand cela cause le décès d'une fille de 15 ans.

  • triste le 19.11.2019 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    Le coeur sur le main et dans le porte monnaie aussi pour pas prendre une route confirme mais plus distante

  • Super Flic le 19.11.2019 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Le chauffeur est un criminel (mort), il connaissait les lieux et son camion dépassait en poids le double de la capacité du pont.. Il est temps qu'on fasse des voitures set des camions connectés qui ne dépassent pas les limites de vitesse et qui ne vont pas rouler là où ils n'ont pas le droit ou à contre sens etc etc..

Les derniers commentaires

  • Fred le 19.11.2019 23:46 Report dénoncer ce commentaire

    Je me pose juste la question pourquoi la mère qui est sortie de la voiture n'a elle pas emmené sa fille avec elle?????

  • Peace & Love le 19.11.2019 20:23 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'éprouve aucune peine pour ce criminel qui a détruit une autre famille. Le code de la route existe et il doit être respecté, surtout dans des cas comme celui-ci !

  • Réalité le 19.11.2019 17:47 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai vu tester un pont sur la Sambre à Auvelais (Sambreville), Belgique, quand j'avais 5/6 ans (1954) : on a fait passer 3 tanks dessus. Ils devaient être sûrs d'eux !!!! Le genre du pont qui s'est effondré ne devrait pas exister !

  • Super Flic le 19.11.2019 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Le chauffeur est un criminel (mort), il connaissait les lieux et son camion dépassait en poids le double de la capacité du pont.. Il est temps qu'on fasse des voitures set des camions connectés qui ne dépassent pas les limites de vitesse et qui ne vont pas rouler là où ils n'ont pas le droit ou à contre sens etc etc..

  • evident le 19.11.2019 13:57 Report dénoncer ce commentaire

    44 tonnes contre un maximum de 19 tonnes ... irresponsabilité de la part du chauffeur même 'aimant' ou 'aimé'. Le décès est toujours tragique, là je pense qu'on aurait pu éviter ces 2 morts.

    • Réalité le 19.11.2019 16:28 Report dénoncer ce commentaire

      @evident : c'est bien vrai et bien triste. Néanmoins le pont ne devait pas être des plus solides et on ne devrait surtout plus afficher un poids maximum ! Si les autorités ont calculé 19, par prudence, on devrait le sous-évaluer à 9, sachant que beaucoup de personnes ne sont pas sérieuses et complètement inconscientes!

    • Inspect Colt le 19.11.2019 17:57 Report dénoncer ce commentaire

      il y a toujours une marge, si 19 tonnes sont autorisées il peut en supporter plus, peut-être 25, mais JAMAIS 44 , le panneau avec un cercle rouge est une INTERDICTION

    • Fred le 19.11.2019 23:45 Report dénoncer ce commentaire

      @ Inspect Colt: C'est justement ce genre de raisonnement qui emmène aux tragédies. 19 Tonnes c'est 19 Tonnes sans aucune marge pour les usagers. Vous tenez le même raisonnement avec les vitesses limites c'est 130 mais vous roulez à 138 km en ayant en tête la marge du compteur et de la vitesse retenue.