Coronavirus

26 février 2020 12:28; Act: 26.02.2020 13:46 Print

Qui était la victime française de l'épidémie?

Un homme de 60 ans est mort dans la nuit de mardi à mercredi. Il s'agit de la première victime française du coronavirus. Il n'aurait pas mis les pieds dans une zone touchée.

storybild

Le directeur général de la Santé en France, Jérôme Salomon, affirme qu'une enquête a été ouverte en urgence. (photo: AFP/Ludovic Marin)

Sur ce sujet
Une faute?

Le premier Français mort après avoir été infecté par le nouveau coronavirus, décédé dans la nuit à Paris, est un enseignant d'un collège de Crépy-en-Valois dans l'Oise, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de l'Éducation nationale. Cet homme de 60 ans pourrait ne pas avoir voyagé dans une zone touchée par le coronavirus, a précisé le ministère, confirmant une information du Parisien.

Selon Le Parisien, citant le maire de Vaumoise dont est originaire cet enseignant et où il était conseiller municipal, il «avait commencé à se sentir mal dès le début des vacances et avait rapidement été hospitalisé». Le collège de Crépy-en-Valois où enseignait ce professeur fait partie des zones académiques en vacances scolaires depuis le 14 février au soir; il reprend les cours lundi prochain. D'après le maire, l'enseignant est mort «d'une embolie pulmonaire massive» associée au coronavirus, ce que confirme une source médicale au Parisien. Le journal évoque aussi l'épouse de la victime. «Pour le moment, on encaisse son décès, on essaye d'assimiler ça».

«Enquête en urgence»

L'enseignant avait été testé en urgence lundi à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris dans un état gravissime. «L'enquête a été lancée en urgence» sur l'endroit où ce patient a pu être infecté et sur son entourage, a expliqué mercredi le n°2 du ministère de la Santé, Jérôme Salomon, lors d'une conférence de presse.

Pour l'heure, le bilan de la maladie Covid-19 en France est de deux morts (le Français de 60 ans et un touriste chinois de 80 ans), onze guérisons et quatre malades toujours hospitalisés, soit 17 cas au total. Outre le sexagénaire décédé, deux nouveaux cas ont été confirmés mercredi, en plus des deux déjà annoncés mardi soir. Aucun cas n'avait été repéré en France depuis le 15 février, mais entretemps, la maladie a gagné l'Italie, pays frontalier qui est aussi celui d'Europe le plus touché.

(L'essentiel/afp)