À Aubange

20 décembre 2019 10:55; Act: 20.12.2019 11:27 Print

À 14 ans, il vole une trottinette avec violence

AUBANGE - Plusieurs adolescents ont encouragé un jeune de 14 ans à voler une trottinette avec violence, mercredi après-midi, à proximité du terrain de football d'Aubange.

storybild

Les faits ont eu lieu non loin de la rue du Stade, à Aubange, en Belgique, à proximité des frontières française et luxembourgeoise.

Sur ce sujet
Une faute?

Les faits ont eu lieu le mercredi 18 décembre 2019, à Aubange, à proximité de la rue du Stade. Un endroit situé à quelques centaines de mètres des frontières française et luxembourgeoise. Un adolescent de 14 ans a commis un vol de trottinette avec violence, révèle L'Avenir Luxembourg dans ses pages, ce vendredi.

Plusieurs véhicules de police sont intervenus dans cette rue menant vers le terrain de football d'Aubange. Le procureur du Roi a indiqué aux médias belges que les faits avaient été encouragés par une bande de dix jeunes bien connus des services de police.

Les temps sont durs actuellement dans la commune frontalière d'Aubange où le bourgmestre, Jean-Pol Dondelinger, a décidé d'interdire, depuis mi-novembre, tout rassemblement de plus de trois personnes, place de l’Abbé Michel Gigi, dans la même localité.

(fl/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Moi! le 20.12.2019 15:21 Report dénoncer ce commentaire

    Intolérable: maison de correction pour le ou les sales gosses et une pêche salée pour les parents.Cela aidera la société croyez moi.

  • luis le 20.12.2019 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je suis deja aller plusiers fois aaubange jamais de problèmes esch le soir plus dangereuse

  • Vacancier le 21.12.2019 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ce sont ces jeunes qui un jour vont payer pour notre retraite.

Les derniers commentaires

  • Vacancier le 21.12.2019 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ce sont ces jeunes qui un jour vont payer pour notre retraite.

  • la trois le 21.12.2019 07:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    elle est belle l'éducation d'aujourd'hui.

    • Mecdu54 le 22.12.2019 14:11 Report dénoncer ce commentaire

      Si éducation il y a. Je pense dans ces cas ci qu'il n'y en a aucune. Les parents ont sans doute abandonné leur rôle et laissent leur rejeton trainer à faire des bêtises. Ces jeunes délinquants déjà connus de la justice devraient être suivis par des éducateurs et les familles avec. Quand des parents font complètement défaut dans l'éducation de leurs progénitures, la justice doit leur rappeler fermement leur rôle et leur imposer un suivi.

  • Yes le 21.12.2019 06:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien ne m’étonne plus. Il n’y a plus personne pour éduquer les enfants. Nous les parents sont responsables d’éduquer nos enfants-pas l’état, l’école, la maison relais ou la crèche! Mais notre société ne veut plus rien savoir de cela et notre gouvernement supporte cette forme de société de plus en plus-en voici les conséquences qui seront de plus en plus graves. Il faut qu’on se réveille!!

    • Mecdu54 le 22.12.2019 14:15 Report dénoncer ce commentaire

      Malheureusement vous avez raison, lorsque des parents abandonnent complètement leur rôle d'éduquer leurs enfants, et bien les conséquences sont bien évidemment l'entrée des rejetons dans la délinquance, surtout avec l'effet de groupe. La société et la justice doivent rappeler les parents défaillants à leurs obligations et à défaut de réaction ou d'action des parents, prendre des mesures graduées jusqu'aux sanctions pénales.

  • Moi! le 20.12.2019 15:21 Report dénoncer ce commentaire

    Intolérable: maison de correction pour le ou les sales gosses et une pêche salée pour les parents.Cela aidera la société croyez moi.

    • Delgado le 20.12.2019 21:43 Report dénoncer ce commentaire

      La prison ça résoud rien. Usa est le plus bel exemple. Faut trouver autre chose. L éducation est plus efficace peut être. Mais je ne suis pas sur car jamais tester comme il faut

  • luis le 20.12.2019 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je suis deja aller plusiers fois aaubange jamais de problèmes esch le soir plus dangereuse