Justice en Meurthe-et-Moselle

20 octobre 2020 12:46; Act: 20.10.2020 14:00 Print

Le couple qu'il hébergeait lui a fait vivre un calvaire

NANCY - Un couple est actuellement jugé aux assises, accusé d'avoir commis des sévices et dépouillé l'homme qui l'hébergeait.

storybild

La victime a fait l'objet de violences pendant plus d'un an. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les faits, jugés depuis lundi à la cour d'assises de Nancy, se sont déroulés entre janvier 2016 et avril 2017. Durant cette période, un homme de 55 ans, qui hébergeait un couple, a vécu un véritable cauchemar. Il a été régulièrement frappé par son «locataire», âgé de 39 ans et décrit comme une force de la nature, qui en a également profité pour détourner à son profit quelque 35 000 euros. L'agresseur présumé et sa compagne, eux, se sont fait plaisir en achetant voiture et moto, vêtements et chaussures de marque, relate Le Républicain Lorrain.

C'est la mère de la victime qui a donné l'alerte, à la fin du mois d'avril 2017, après avoir constaté que son fils présentait de nombreux signes de sévices (ecchymoses sur le visage, plaies sur le crâne, oreille en partie sectionnée...). La victime, qui prétendait être tombée dans l'escalier, a finalement accepté d'aller passer des examens à l'hôpital. Résultat: 43 fractures répertoriées sur tout le corps ou presque (crâne, côtes, doigts, orteils...).

Devant la cour, l'agresseur présumé et sa compagne ont argué que leur hôte leur avait fait plusieurs cadeaux pour les remercier des menus travaux d'entretien qu'ils accomplissaient dans la maison. «Mon client a vécu plus qu'un calvaire», a indiqué au quotidien lorrain Me Behr, avocat du plaignant. Le verdict est attendu mercredi soir.

(pp/L'essentiel)