Affaire Gregory sur Netflix

22 décembre 2019 15:31; Act: 23.12.2019 10:27 Print

La veuve du juge Lambert s'en prend encore à la série

GRAND EST - L'épouse du juge Lambert, premier magistrat à avoir instruit l'affaire Grégory et qui s'est suicidé, dénonce des «inepties mensongères» dans la série de Netflix.

storybild

Surnommé «le petit juge», Jean-Michel Lambert avait 32 ans lorsque le cadavre de Grégory Villemin, 4 ans, avait été retrouvé, le 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans la Vologne. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Après avoir critiqué la semaine dernière la série documentaire de Netflix sur l'affaire Grégory, Nicole Lambert en remet une couche. La veuve du juge Lambert, premier magistrat à avoir instruit l'affaire Grégory en 1984 et qui s'est suicidé en 2017, s'est exprimé ce dimanche dans les colonnes du Parisien, afin de dénoncer «un grand déballage d'inepties mensongères, absurdes, blessantes et diffamantes».

Nicole Lambert évoque notamment dans le traitement de la vague de suspicions à l'encontre de Christine Villemin, mère du petit Grégory. Le juge Lambert, convaincu de l'innocence du cousin du père de l'enfant, Bernard Laroche, a, d'après le documentaire, grandement participé à diriger les investigations vers la piste de l'infanticide. «Il est faux de dire que c'est lui qui a renvoyé Christine Villemin aux assises, affirme la veuve. C'est la cour d'appel de Nancy (Meurthe-et-Moselle) et les trois magistrats qui la composent qui, à l'issue d'une longue audience, ont pris cette décision de renvoi».

Acharnement médiatique

Elle regrette aussi un acharnement médiatique qui aurait poussé son époux à mettre fin à ses jours. Pour rappel, Jean-Michel Lambert a mis fin à ses jours en juillet 2017, quelques heures après la publication par BFM TV d'extraits des carnets du juge Simon, celui qui lui succéda en 1987 à la tête de l'affaire, violemment à charge. «La presse, c'est une chose. Mais qu'un magistrat, un collègue l'attaque ainsi, c'était pour lui inconcevable. Quand vous voyez ça tourner en boucle toute la journée… S'il avait su, comme on l'a vu par la suite, que ce magistrat critiquait en réalité un peu tout le monde, ça lui aurait sans doute sauvé la vie».

Avant de mourir, Jean-Michel Lambert avait adressé peu avant une lettre à L'Est républicain pour expliquer sa volonté de se donner la mort, n'ayant «plus la force de (se) battre». Surnommé «le petit juge», Jean-Michel Lambert avait 32 ans lorsque le cadavre de Grégory Villemin, 4 ans, avait été retrouvé, le 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans la Vologne. Seul juge d'instruction à Épinal (Vosges), celui qui en était à son premier poste avait notamment révélé à la presse la teneur des accusations de Murielle Bolle, 15 ans, qui venait de dénoncer son beau-frère, Bernard Laroche, comme étant le ravisseur de Grégory.

La bande-annonce de la série:

L'adolescente s'était ensuite rétractée en assurant avoir tenu ces propos sous la contrainte des gendarmes. Elle n'a depuis cessé de clamer l'innocence de Bernard Laroche, abattu par le père du «petit Grégory», Jean-Marie Villemin, en 1985. La cour d'appel de Paris doit se prononcer, le 16 janvier prochain, sur la validité de la garde à vue de Murielle Bolle, en 1984, susceptible d'être annulée, avec des conséquences importantes sur l'ensemble de l'enquête.

(L'essentiel)