Automobile en Moselle

02 septembre 2020 12:14; Act: 02.09.2020 12:31 Print

«Nous voulons des négociations loyales»

L'intersyndicale du site Smart de Hambach (Moselle) a annoncé mercredi qu'elle appelait à la grève tous les samedis de septembre.

storybild

La situation est toujours aussi tendue à l'usine Smart, à Hambach. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'intersyndicale précise que ce mouvement durera «jusqu'à l'obtention de garanties inaltérables en termes d'emploi et de rémunération» dans le cadre du projet de vente du site par Daimler au groupe Ineos, a-t-elle annoncé mercredi. «La vente du site pourrait, si les conditions ne sont pas remplies par Daimler ou par l'éventuel repreneur Inéos, avoir des répercussions importantes en termes d'emplois, mais également en termes de rémunération et de pérennité» du site, avertit un tract distribué aux salariés.

L'intersyndicale (CGT, CFE-CGC, CFDT, CFTC et FO) du site, qui emploie 1 600 personnes dont 700 sous-traitants, «demande des négociations loyales et transparentes, où rien ne sera caché de la part de Daimler ou d'Ineos», poursuit-elle.

Des difficultés financières liées à l'épidémie

Les syndicats, qui réclament des garanties sur le maintien de l'effectif, des salaires, des accords d'entreprise ou des activités complémentaires jusqu'au 31 décembre 2027, appellent «à un mouvement de grève répété pour tous les samedis travaillés du mois de septembre, jusqu'à obtention de garanties inaltérables en termes d'emploi et de rémunération».

L'industriel britannique Ineos a engagé des négociations avec le groupe Daimler pour acquérir le site de fabrication de la Smart que le constructeur allemand a annoncé vendre début juillet, dans le cadre d'une restructuration de son réseau, en raison de difficultés financières liées à l'épidémie de Covid-19. Ineos, qui souhaite y fabriquer son futur 4X4 Grenadier, s'est dit en août «confiant» quant à un possible accord avec Daimler, propriétaire des marques Mercedes et Smart.

Une vente suivie de près par le ministère français de l'Économie

Le groupe britannique, qui appartient au milliardaire Jim Ratcliffe, considère le site mosellan comme «une formidable solution» pour la construction de son véhicule thermique avec «une équipe très expérimentée et un très bon historique de qualité».

La vente du site, berceau historique de la Smart et qui ne produit plus que des modèles électriques depuis l'an dernier, est suivie de près par le ministère français de l'Économie. La ministre déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher, qui s'est rendue à Hambach fin juillet, a rappelé début août au directeur général de Daimler «les exigences du gouvernement sur la préservation des 1 600 emplois» du site, avait indiqué Bercy.

Le projet d'Ineos ne permettant pas de maintenir la totalité des emplois, le ministère étudie les possibilités de le compléter, par exemple en fabriquant des pièces pour Daimler. Un plan de reprise devrait être finalisé d'ici à la fin de l'automne.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxembourgeois le 02.09.2020 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    Et voila c'est reparti le sport national Français les grèves. De toutes façon c'est trop tard la décision est prise

  • veritis le 02.09.2020 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est pas avec la CGT que l'on va arriver à quelque chose

  • EtOui le 02.09.2020 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que les syndicats ne fassent pas tout capoter comme souvent

Les derniers commentaires

  • veritis le 02.09.2020 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est pas avec la CGT que l'on va arriver à quelque chose

  • Luxembourgeois le 02.09.2020 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    Et voila c'est reparti le sport national Français les grèves. De toutes façon c'est trop tard la décision est prise

  • EtOui le 02.09.2020 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    En espérant que les syndicats ne fassent pas tout capoter comme souvent

    • @EtOui le 02.09.2020 16:33 Report dénoncer ce commentaire

      En attendant, les syndicats ont accepte des augmentations de temps de travail sans augmentation de salaire en 2017 "pour sauver l usine" chez smart. Ils se sont bien fait avoir. L argent economise par smart servira à payer le plan social. Elle est pas belle la vie, fermeture d usine sans frais.