En Meuse

09 avril 2020 08:35; Act: 09.04.2020 12:04 Print

Un étrange confinement au milieu des morts

VERDUN - Confiné, le directeur de l'Ossuaire de Douaumont entretient un site déserté, abritant les ossements de 130 000 soldats de la Première Guerre mondiale.

storybild

Le directeur de l'Ossuaire de Douaumont (Meuse) Olivier Gérard s'improvise homme à tout faire pour entretenir seul un site déserté. (photo: AFP/Astrid Vellguth)

Sur ce sujet
Une faute?

Le directeur de l'Ossuaire de Douaumont (Meuse) Olivier Gérard s'improvise homme à tout faire pour entretenir seul un site déserté. «C'est le monument le plus visité de l'Est de la France et le 7e au niveau mondial pour les sites de mémoire. Et là, il n'y a plus personne, ça fait bizarre», constate le directeur du site depuis 2011.

L'ossuaire, géré par une fondation privée depuis 1919, accueille 350 000 à 400 000 visiteurs par an, 1 200 à 1 800 personnes par jour pendant les vacances de Pâques. En contrebas, 15 000 croix blanches composent la nécropole, propriété de l'État. L'entretien a été suspendu avec le confinement.

«Des millions d'obus sont tombés»

À l'ossuaire, les 7 à 12 employés, selon la période, sont désormais au chômage partiel. M. Gérard, qui habite avec sa femme, Élisa, 39 ans, et leurs deux garçons de 10 et 12 ans, à 400 mètres de l'imposant monument, s'est donc retrouvé tout seul pour entretenir les lieux.

Outre les ossements de 130 000 soldats dans l'ossuaire et les 15 000 tombes renfermant 16 142 corps, les cadavres d'environ 80 000 portés disparus sont dispersés dans la forêt domaniale alentour, rappelle-t-il. «C'est paisible, on ne s'imagine pas l'enfer que c'était», murmure-t-il, rappelant que «des millions d'obus sont tombés pendant 300 jours».

«La mort est présente partout»

Près de 300 000 soldats sont morts pendant la bataille de Verdun, qui s'est étirée de février à décembre 1916.

«La mort est présente partout... mais la vie prend toujours le dessus. On entend plus les oiseaux ! C'est silencieux d'habitude, parce que c'est un lieu de recueillement, mais il y avait toujours un bus ou une voiture. Là, rien! C'est très prenant», souligne le directeur, moustache noire en guidon, barbe fournie et crâne rasé sous une casquette.

Absence de cérémonie

Le silence est à peine troublé par les détonations de militaires qui s'entraînent sur un champ de tir à proximité et les tronçonneuses des bûcherons. Ou la tondeuse à gazon que manœuvre Sven, 12 ans, devant l'entrée de la boutique. Le garçon est mis à contribution avec sa mère et son frère pour arracher les mauvaises herbes ou tondre.

Au pied d'une statue d'un Poilu à l'entrée du cloître, des fleurs, déposées avant le confinement, rappellent qu'en temps normal les cérémonies et les messes rythment les semaines, que le devoir de mémoire est incessant.

Un engagement

«Cette année, c'était le 100e anniversaire du choix du Soldat inconnu», qui repose dans une tombe sous l'Arc de triomphe à Paris. «À Pâques il y a une cérémonie pour la Crête des Éparges (NDLR: lieu d'intenses combats en 1915, ) et en juin la commémoration de la bataille de Verdun. Tout a été annulé», se désole M. Gérard.

Veiller sur le site et ses morts est «plus qu'un métier, c'est un engagement». Alors peu importe qu'il doive s'improviser homme à tout faire, il a le sentiment «d'accomplir (son) devoir».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le messin le 09.04.2020 16:47 Report dénoncer ce commentaire

    Merci ..le confinement touche tout le monde il faut le rappeler !

  • michel23 le 10.04.2020 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a eu et aura toujours des guerres ! Ça profite a quelques un et il faut faire tourner les usines...

  • clems3466 le 10.04.2020 06:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce lieu est magnifique et touchant.... il devrait être visité obligatoirement par tous les jeunes européens afin de comprendre la folie de l'homme.

Les derniers commentaires

  • michel23 le 10.04.2020 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a eu et aura toujours des guerres ! Ça profite a quelques un et il faut faire tourner les usines...

  • clems3466 le 10.04.2020 06:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce lieu est magnifique et touchant.... il devrait être visité obligatoirement par tous les jeunes européens afin de comprendre la folie de l'homme.

  • le messin le 09.04.2020 16:47 Report dénoncer ce commentaire

    Merci ..le confinement touche tout le monde il faut le rappeler !

  • nimp le 09.04.2020 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    L'absurdité d'une guerre classique dans toute sa splendeur. Aujourd'hui il y a lieu de gagner la guerre contre le covid-19, mondialement et tous ensemble.

  • la trois le 09.04.2020 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ok. et?