En France

12 avril 2019 13:29; Act: 12.04.2019 14:54 Print

Arrêtés par la police pour... bonne conduite

Deux automobilistes ont été interceptés par des gendarmes, non pas pour être sanctionnés mais pour féliciter leur bonne conduite.

storybild

En cadeau, les automobilistes ont reçu une carte de carburant et un stage organisé par la sécurité routière. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Cette campagne originale de la police a été menée en Ardèche dans le sud de la France. Des automobilistes ont été suivis par la police pendant 15 minutes. «J'ai eu peur!» a réagi Annie Teyssier, une des conductrices. Et pourtant il n'y avait pas à l'être puisque cette fois-là, les gendarmes ont arrêté deux automobilistes pour ... leur bonne conduite. Une fois les félicitations reçues, les conducteurs ont reçu une carte de carburant de 50 euros et une journée de stage de la sécurité routière rapporte BFM.

Françoise Souliman, préfète de l'Ardèche, a reçu les conducteurs «élus», preuve que «les bons conducteurs existent». «Nous recherchions des automobilistes qui respectent tout: la vitesse, les distances de sécurité, les clignotants…» raconte Thierry Charpentier, commandant de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR). La campagne a duré une semaine, du 11 au 17 mars.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ty le 12.04.2019 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça me rappelle un Mini-Sketch de Fernand Raynaud ds les années 70. " La prévention routière ".Faut croire que +- quarante ans plus tard,ils ne l'ont pas oublier non-plus !☺pas mal.

  • evidement le 12.04.2019 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin, on positive !

  • FO le 12.04.2019 14:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très belle initiative, quand c'est bien il faut aussi le dire.

Les derniers commentaires

  • benoui le 13.04.2019 13:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben c est pas à moi que ça arrivé. la vitesse oui le clignotant oui les distances de sécurité pas facile sur l A31.

  • realite le 13.04.2019 13:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’était sûrement une voiture banalisé sinon je vois pas l intérêt mais c’est une bonne idée en soit

  • patience le 13.04.2019 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La gendarmerie derrière et bin tu révises ton code en 2 mn et l applique ! Mdr

  • Plus belle la vie le 12.04.2019 21:11 Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient remplacer tous les radars et, à leur place, installer des radars qui ne flashent que ceux qui respectent les limitations de vitesse, pour les récompenser! :-)

  • Citoyen 57 le 12.04.2019 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on est suivi par une voiture de police ou de gendarmerie pendant quinze minutes le conducteur qui n a rien à se reprocher roulera forcement correctement... Ont ils fait cette opération en voiture banalisée ?Si non ,facile de trouver un "bon chauffeur".