Initiative en Suisse

16 janvier 2020 13:36; Act: 16.01.2020 16:29 Print

Des pictos pour tout le monde sur les panneaux!

La Ville de Genève a choisi de remplacer la moitié de ses panneaux indiquant un passage pour piétons: femme enceinte, coiffure afro et couple gay débarquent en pictogrammes!

storybild

Trois des six nouveaux panneaux pensés par la Ville. (photo: lfe)

Sur ce sujet
Une faute?

Sandrine Salerno, maire de Genève, a présenté jeudi matin une action pour féminiser l'espace urbain: remplacer le bonhomme sur les panneaux indiquant les passages pour piétons par des femmes. Plus précisément, remplacer 250 des 500 panneaux existants: «À une époque, se déclarer féministe vous faisait passer pour une nana acariâtre et ringarde. Aujourd'hui, heureusement, la tendance s'est inversée».

Sur ces nouvelles signalisations, des femmes d'apparences diverses traversent le passage. «Il n'existe pas d'idéal qui nous représenterait toutes et cela permet d'éviter les stéréotypes», a indiqué Sandrine Salerno. Six versions existent donc, où l'on voit alternativement une femme enceinte, une femme âgée, une femme ronde, une femme arborant une coiffure afro ou encore deux femmes se tenant par la main.

Bientôt les hommes, aussi?

«Je n'ai pas souvent l'occasion de l'exprimer publiquement, mais la représentativité égalitaire de notre société multiple est une conviction personnelle, a ajouté Serge Dal Busco, ministre suisse des Transports. Peut-être parce que j'ai trois filles que j'ai vu grandir et évoluer, affronter des difficultés inhérentes aux femmes». Ce projet a été rendu possible car les panneaux «passages piétons» informent les passants, ils ne traduisent pas d'obligation.

La pose des 250 nouveaux panneaux coûte au total 56 000 francs (environ 52 000 euros). Les panneaux masculins ôtés sont «stockés à la Ville, en attendant d'être rendus, peut-être par la prochaine législature, plus inclusifs eux-aussi. Il n'y a pas non plus d'homme-type», a souligné la maire.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • seewide le 16.01.2020 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La raison principale des panneaux identiques sont la standardisation et pas du à du sexisme et autres histoires. Encore un moyen de dépenser de l’argent sur des sujets qui se toute façon ne sont plus un sujet aujourd’hui.

  • Censuré 57 le 16.01.2020 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    «Il n'existe pas d'idéal qui nous représenterait toutes et cela permet d'éviter les stéréotypes»... Du coup 6 panneaux différents... Mais dans ce cas, par souci d'équité il faudrait donc prévoir 6 panneaux "masculins" différents aussi, non ? Ou elle estime que tous les hommes se retrouvent dans le bonhomme "stéréotypé"qu'il y avait à l'origine ?

  • Tome le 16.01.2020 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On pourrait aussi se poser la question de la couleur du bonhomme, pourquoi ne pas introduire un peu de diversité.

Les derniers commentaires

  • Tome le 16.01.2020 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On pourrait aussi se poser la question de la couleur du bonhomme, pourquoi ne pas introduire un peu de diversité.

  • JDCJDR le 16.01.2020 19:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que c’est une idée formidable, on devrait faire pareil ici aussi.

  • seewide le 16.01.2020 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La raison principale des panneaux identiques sont la standardisation et pas du à du sexisme et autres histoires. Encore un moyen de dépenser de l’argent sur des sujets qui se toute façon ne sont plus un sujet aujourd’hui.

  • Censuré 57 le 16.01.2020 14:08 Report dénoncer ce commentaire

    «Il n'existe pas d'idéal qui nous représenterait toutes et cela permet d'éviter les stéréotypes»... Du coup 6 panneaux différents... Mais dans ce cas, par souci d'équité il faudrait donc prévoir 6 panneaux "masculins" différents aussi, non ? Ou elle estime que tous les hommes se retrouvent dans le bonhomme "stéréotypé"qu'il y avait à l'origine ?