«Blue Jean Mile»

03 juin 2020 12:05; Act: 03.06.2020 12:53 Print

Il bat un record de course en pantalon

L’Américain Johnny Gregorek a couru 1,6 km en 4'06"25 avec des jeans, pour récolter des fonds et en mémoire de son frère mort d’une maladie mentale.

Sur ce sujet
Une faute?

Johnny Gregorek est un coureur de demi-fond américain; l’un des meilleurs de la planète. Il est même désormais recordman du monde mais dans une discipline qui n’est pas olympique: celle du Blue Jean Mile. Il s’agit d’une course originale qui consiste à courir 1,6 km avec une paire de… jeans. L’Américain de 28 ans a parcouru la distance en 4'06"25 autour de la piste du Masters School de Dobbs Ferry à New York.

Plus de 1 800 fans ont regardé son exploit sur Instagram Live. Il a effacé des tablettes le chrono de Dillon Maggard de plus de cinq secondes (4'11"80), qui datait de 2017. À titre de comparaison, le meilleur temps réalisé sur la distance avec des shorts et non des pantalons est détenu, depuis 1999, par le Marocain Hicham El Guerrouj en 3'43"13.

31 000 dollars récoltés

C’est dans le but de récolter des fonds pour la National Alliance on Mental Illness (NAMI) que l’athlète du Massachusetts s’était lancé ce drôle de défi. Après la mort, l’an dernier, de son frère, Patrick (21 ans), qui souffrait d’une maladie mentale, sa motivation était grande pour soutenir «Paddy» et cette organisation à but non lucratif devenue très importante pour lui et sa famille. Le champion en Denim, qui avait enfilé des Levi's 501, a récolté plus de 31 000 dollars, dont 5 000 de la part de la société Levi Strauss & Co. Le tout a été filmé pour que le record soit homologué.

Pendant la course, l'épouse de Gregorek, Amy, ainsi que Kyle Merber, l'un de ses coéquipiers du New Jersey-New York Track Club (NJNYTC), ont fourni des commentaires sur Instagram Live. Ryan Manahan, un autre coéquipier, a dicté le rythme pour Gregorek dans les deux premiers tours et demi, tout en portant, comme lui, un jean.

Les parents de Gregorek, Christine et John - qui étaient des coureurs d'élite dans les années 1980 - ont surpris leur fils après la course. Il ignorait qu'ils seraient là, eux aussi, avec lui, pour ce challenge particulier.

(L'essentiel/cma)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Oui c'est moi le 03.06.2020 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    On pourrait faire la même chose en pyjama, avec des bottes en caoutchouc....n'importe quoi, on ne sait plus quoi faire pour se faire remarquer...

Les derniers commentaires

  • Oui c'est moi le 03.06.2020 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    On pourrait faire la même chose en pyjama, avec des bottes en caoutchouc....n'importe quoi, on ne sait plus quoi faire pour se faire remarquer...