Allemagne

26 décembre 2019 18:23; Act: 27.12.2019 18:27 Print

Ivre, il roule en trottinette électrique sur l'autoroute

Alertée par de nombreux appels, la police de Cologne a interpellé jeudi un homme aviné qui circulait sur l'A4 au guidon d'un engin électrique limité à 20 km/h.

storybild

L'homme a expliqué aux agents s'être «retrouvé sur l'autoroute par accident». (Image d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

La police allemande a arrêté jeudi un homme ivre de 27 ans juché sur une trottinette électrique sur une autoroute.

«Situation dangereuse»

La police de Cologne (ouest) a reçu de nombreux appels vers 2h20 du matin à propos d'un homme circulant sur une trottinette électrique le long de la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A4. «La police a localisé l'homme en quelques minutes et mis fin à une situation dangereuse», selon un communiqué de la police de Cologne.

L'agence de presse allemande dpa a raconté que le conducteur tenait une bière à la main au moment de son arrestation, mais un porte-parole de la police contacté par l'AFP n'a pu confirmer ce détail. L'homme âgé de 27 ans a expliqué aux agents s'être «retrouvé sur l'autoroute par accident», d'après le communiqué.

Un test sanguin a montré que l'homme avait un taux d'alcool égal à plus de deux fois la limite légale autorisée lorsqu'on conduit. Il va être poursuivi pour conduite en état d'ébriété.

Nombreux utilisateurs

Les autoroutes allemandes sont connues pour leurs portions sans limitations de vitesse. Les trottinettes électriques, quant à elles, sont bridées à 20 km/h. Comme dans beaucoup d'autres pays, l'utilisation de trottinettes électriques a explosé ces derniers mois en Allemagne.

Certains utilisateurs louent la facilité qu'elles procurent pour se déplacer dans des villes bondées, mais les critiques déplorent qu'elles jonchent souvent les rues, soient mauvaises pour l'environnement et présentent des problèmes de sécurité. Les trottinettes électriques sont interdites sur les autoroutes mais s'y retrouvent régulièrement.

En août, un Français avait été tué après avoir été percuté par une moto pendant qu'il circulait sur une trottinette électrique sur une autoroute près de Paris.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.