Aux États-Unis

22 octobre 2020 21:50; Act: 23.10.2020 11:32 Print

Ivre, il tente d’accoster et fait un désastre

Un Américain a été arrêté et aura une belle facture à payer après avoir tenté d’amarrer son yacht en étant complètement bourré.

Sur ce sujet
Une faute?

Brendan Corey S*, 32 ans, résident de l’État de Floride, aux États-Unis, a été arrêté dimanche. Il est accusé d’avoir navigué en état d’ébriété et d’avoir percuté une rangée de bateaux qui se trouvaient à quai, à Sarasota.Une vidéo, tournée par un témoin, montre que le pilote de l’embarcation a passé environ six minutes à essayer d’accoster avec son yacht de 40 pieds avant de percuter d’autres bateaux.

«J’étais assise au parc avec mes enfants et j’ai entendu des personnes crier parce qu’un homme avait fait un énorme sillage qui secouait visiblement les autres bateaux», a raconté Kayla McLoughlin, au Sarasota Herald Tribune.

Arrivé sur place, un policier s’est aperçu que le pilote de l’embarcation lui parlait avec un ton léthargique et lent. Le test d’alcoolémie s’est révélé positif. Arrêté, Brendan Corey S* a finalement été libéré après le paiement d’une caution de 2 000 dollars. Le plaisancier a expliqué qu’un fort vent d’est soufflait sur son bateau, et que c’est pour cette raison qu’il a heurté les autres embarcations en tentant d’accoster. Son permis de navigation lui a été retiré.

* Nom connu de la rédaction

(L'essentiel/20minutes)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Philip le 23.10.2020 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    La femme assise à l'arrière du bateau n'a pas l'air de beaucoup s'inquiéter. A moins qu'elle ne s'accroche, justement...

  • entre guillemets le 24.10.2020 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben il est apponté au final ! Ouais l alcool aidant la notion de vitesse et de danger s estompe voir disparaît...

  • censuré le 23.10.2020 14:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il arrive un peu vite et l'ère du bateau l'emporte.

Les derniers commentaires

  • entre guillemets le 24.10.2020 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ben il est apponté au final ! Ouais l alcool aidant la notion de vitesse et de danger s estompe voir disparaît...

  • bonsens le 24.10.2020 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils portent pas leurs masques non plus

  • Jean II le 23.10.2020 15:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le mec n'est pas trop habitué avec les créneaux .

  • censuré le 23.10.2020 14:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il arrive un peu vite et l'ère du bateau l'emporte.

  • bigbang le 23.10.2020 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    ouais c'est çà, y'avait du vent dans les voiles !