France

30 avril 2019 06:54; Act: 30.04.2019 09:32 Print

La sortie d'école de cet ado harcelé a fait son effet

Pour apporter son soutien à un élève anciennement victime de harcèlement scolaire, un groupe de motards est venu le chercher après les cours, vendredi, à Tours.

Sur ce sujet
Une faute?

La scolarité de Valentin n'a rien d'une promenade de santé. L'adolescent de 12 ans vient d'arriver dans une nouvelle école, après avoir souffert de harcèlement dans un autre établissement. Pour lui donner force et courage, un groupe composé d'une quinzaine de motards a décidé d'entrer en action. Vendredi, à la fin des cours, les Lag Spirit sont allés chercher l'élève devant le collège Montaigne, à Tours, dans l'ouest de la France, raconte France Bleu.

«Il a rencontré pas mal de soucis dans son ancien établissement. On vient le soutenir, lui montrer qu'on est là, qu'il n'est pas tout seul», explique Oly, président de cette association de motards venant de la police, des douanes et de la gendarmerie. «Je me sens encore plus en sécurité, on est sûrs que les autres ne viendront plus m'embêter», confie Valentin, rassuré par le groupe de motards. L'adolescent ajoute que, depuis qu'il a changé d'école, ses journées de cours se passent beaucoup mieux.

Le groupe est également venu en aide à deux autres adolescents dans la même situation que Valentin. Il peut également assister les parents dans leurs tâches administratives, comme le dépôt d'une plainte ou la rédaction de lettres à la direction. Les Lag Spirit l'assurent: leur action n'a pas pour but d'intimider ou de faire peur, mais simplement d'accompagner les victimes de harcèlement scolaire. «C'est histoire de marquer le coup, pour que les harcelés se disent qu'ils ne sont pas seuls et que cela calme les harceleurs», glisse pour sa part la mère de Valentin.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 30.04.2019 07:39 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo bravo les motards sont tous des gens bien ,ils sont parents aussi ,,,,

  • ITA le 30.04.2019 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si on foutait à la porte de l’école les harceleurs au lieu de changer d’école aux gamins harcelés !!!

  • Thomas2505 le 30.04.2019 07:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable respect aux motards????????

Les derniers commentaires

  • Thunderbird le 30.04.2019 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même hallucinant que ça soit au harcelé à changer d'établissement...

  • Morihei Ueshiba le 30.04.2019 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Aprendre l'aikido à ses enfants dès le plus jeune age.

  • Cplm le 30.04.2019 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’ai aussi ma belle soeur ou ça fille est aussi harcelee par des autres copines et l,ecole ne fait rien sur celle qui harcele Alors l’ecole la fait comprendre que la petite devrais changer d’ecole Il y a un gros probleme sur les responsables de l’ ecole et les educateurs qui devrais controler mieux les eleves quand ils joue a la recree Pour moi des gens qui se sente pas responsable qu’on les virent

  • NullToleranzfirMobbing le 30.04.2019 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut plus de bikers comme cela! Mes respects!

  • cristina le 30.04.2019 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mille fois bravo