Coronavirus aux États-Unis

02 avril 2020 07:28; Act: 02.04.2020 09:56 Print

Otage d'un filtre patate pendant toute la séance

Les aléas des visioconférences ont fait une nouvelle victime: une patronne a accidentellement activé un filtre ridicule pendant une visioconférence et n'a pas pu le supprimer.

storybild

L'Américaine a perdu toute forme de crédibilité lors de cette séance avec des subalternes. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Confinement oblige, une grande partie des employés du monde entier ont été contraints de s'initier aux joies du télétravail. Et qui dit télétravail dit visioconférences. Un art parfois difficile à maîtriser, et ce n'est pas la malheureuse Jennifer qui dira le contraire. On n'a pas de nouvelles de la jeune femme, mais on imagine qu'elle n'est pas encore tout à fait remise de son grand moment de solitude lors d'une réunion virtuelle avec ses collègues.

Et que dire des religieux à travers le monde, qui connaissent des débuts parfois chaotiques sur Internet.

Une Américaine a, elle aussi, eu droit à son moment de gêne lors d'une visioconférence. En pleine discussion avec des subalternes, Lizet Ocampo a accidentellement activé un filtre la transformant en pomme de terre. Et impossible de revenir en arrière. La directrice politique du groupe de pression People For The American Way n'a eu d'autre choix que de terminer la réunion avec cette apparence particulièrement ridicule. «Ma cheffe s'est changée en patate pendant notre meeting et elle n'arrivait pas à changer le réglage. Alors elle est restée coincée comme ça pendant toute la séance», s'est amusée Rachele Clegg sur Twitter.

En ces temps compliqués, la photo de l'Américaine a beaucoup fait rire les internautes, qui sont près de 200 000 à l'avoir partagée. Bonne joueuse, Lizet Ocampo a réagi à sa mésaventure. «Je suis heureuse que cela vous fasse rire en cette période», a-t-elle commenté. Contactée par le Mirror, l'Américaine a ajouté: «Tout est hilarant dans cette histoire de patate: le fait que cela soit arrivé, le look de cette patate (ma tête), et les expressions sur le visage de mes collègues. Nous avons tous besoin de rire en ce moment».

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • david le 02.04.2020 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    mort de rire

  • OuiMais le 02.04.2020 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien de donner l'accès à la technologie à tout le monde, c'est mieux de le donner uniquement à ceux avec un minimum de cerveau.

  • patience le 02.04.2020 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a du travail pour les formateurs sur la digitalisation ....

Les derniers commentaires

  • Mildje le 02.04.2020 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    Dans combien d'entreprises a-t-on obligé précipitamment les employés a utiliser visioconférence et télétravail sans préparation ? ça ne s'improvise pas !

  • OuiMais le 02.04.2020 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien de donner l'accès à la technologie à tout le monde, c'est mieux de le donner uniquement à ceux avec un minimum de cerveau.

  • david le 02.04.2020 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    mort de rire

  • patience le 02.04.2020 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a du travail pour les formateurs sur la digitalisation ....