États-Unis

03 juin 2020 08:50; Act: 03.06.2020 10:35 Print

Les chefs religieux furieux à cause de Trump et sa bible

La photo de Donald Trump, la bible à la main, devant une église dégradée, n’a été que peu appréciée par certains dirigeants religieux américains.

Sur ce sujet
Une faute?

Des dirigeants religieux américains ont dénoncé mardi les violences policières à Washington et fustigé la décision de Donald Trump, la veille, de faire disperser violemment des manifestants pour se faire photographier devant une église dégradée, une bible à la main. «C’était traumatisant et profondément insultant dans le sens où quelque chose de sacré était détourné pour une posture politique», a dénoncé sur la radio publique NPR Mariann Budde, l’évêque épiscopalienne de Washington.

Selon elle, le milliardaire républicain, qui compte parmi ses partisans nombre de chrétiens évangéliques, a utilisé «le pouvoir symbolique de notre livre sacré et l’a tenu dans la main comme si c’était la justification de ses positions et de son autorité». Au moment de la dispersion, «la manifestation était totalement pacifique» et il n’y avait «pas de justification» à l’emploi de la force, a dit l’évêque.

Donald Trump a adopté lundi un ton martial à la Maison-Blanche en menaçant de faire appel à l’armée pour ramener le calme dans le pays, où des centaines de milliers de personnes manifestent leur colère depuis la mort le 25 mai, de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans, lors de son interpellation par la police à Minneapolis. Les rassemblements pacifiques ont parfois dégénéré en émeutes.

«Déconcertant et répréhensible»

Au moment où il s’exprimait, plusieurs centaines de personnes protestant à l’extérieur de l’enceinte présidentielle étaient dispersées à coups de gaz lacrymogènes. L’objectif était de libérer le champ vers l’église Saint John, bâtiment emblématique tout proche appartenant à l’Église épiscopalienne qui avait été dégradée dimanche soir par des casseurs. Le président s’y est rendu à pied, entouré de membres de son cabinet, pour s’y faire photographier, une bible en main.

D'autres responsables épiscopaliens de Nouvelle-Angleterre (nord-est) ont dans un communiqué dénoncé un acte «honteux et moralement répugnant», le président voulant «prétendre avoir le soutien des chrétiens et celui de l’Église épiscopalienne» en se livrant à cette séance photo. La visite mardi du président et de la première dame au Sanctuaire national Saint Jean Paul II, dans le nord-est de la capitale fédérale, a également fait bondir la hiérarchie catholique.

«Je trouve cela déconcertant et répréhensible qu’un site catholique permette d’être détourné et manipulé d’une façon si flagrante (et) qui viole nos principes religieux», a dénoncé dans un communiqué, l’archevêque de Washington, Wilton Gregory. Le souverain pontife, mort en 2005, «n’aurait certainement pas cautionné l’usage de gaz lacrymogènes et d’autres moyens de dissuasion pour faire taire, disperser ou intimider (les manifestants) pour se faire photographier devant un lieu de prière et de paix», a-t-il ajouté.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • The Apprentice le 03.06.2020 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    Son seul livre sacré c'est le dollar, que ce soit la bible ou d'autres livres saints, il s'en balance. N'oubliez pas d'où il vient grâce au fric à Papa. Comme disait mon Grand Père, un âne, même en lui coupant les oreilles ne fera jamais un cheval de course !

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 03.06.2020 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Bible dit clairement qu'il faut être humble et pacifique... Apparemment, Donald s'est contenté d'en lire la couverture.

  • mensonge le 03.06.2020 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trump agite la bible pour faire croire qu'il agit selon ses préceptes. C'est faux: en réalité il attise la haine dans son pays et le monde entier.

Les derniers commentaires

  • Peace & Care le 03.06.2020 18:14 Report dénoncer ce commentaire

    Le message est presque claire, il l'a indiqué encore mais les parasites son présent sur la bande son, "volontairement"...qui vivra vera, mais une chose est sûr ça sent très mauvais, pas que pour les États Unis, mais il me semble que chaqu'un se contente de parler, d'un livre, de la religion ou de sa richesse. La bible ne dit pas de ne pas être jaloux des siens ? La bible ne dit pas de ne pas critiquer les siens ? A première vu il n'a pas encore fait de mauvais pas, si les États Unis seraient à nouveau menacés, nous devrons prier pour tout un chaqu'un sur cette planète, mais chaqu'un rie...

  • gazeleau le 03.06.2020 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    Les églises américaines sont elles prêtes à le lâcher face à Biden ? Je ne le crois pas. ça râle, mais ça revotera pour lui!

  • Bon sens le 03.06.2020 15:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’en manque pas une !

  • le leader le 03.06.2020 13:33 Report dénoncer ce commentaire

    Son message à l'humanité toute entière, ses compatriotes compris est fort et clair: "Ne jouez pas au plus con avec moi, vous allez tous perdre"...

  • bonsens le 03.06.2020 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il a voulu faire le malin avec sa bible et hop c’est une catastrophe

    • Rigoberta Menchu le 03.06.2020 15:20 Report dénoncer ce commentaire

      @bonsens: il va être critiqué n'importe ce qu'il fasse. Il peut sauver un gamin d'une noyade et on le critiquera aussi.