Au Pérou

27 décembre 2019 08:11; Act: 27.12.2019 11:03 Print

Deux salariés de McDo sont morts électrocutés

Deux employés d'un restaurant McDonald's, à Lima, sont morts électrocutés pendant le nettoyage d'une machine à boissons. Le gérant a reçu une amende de 230 000 dollars.

storybild

Les victimes, un jeune homme et une jeune femme de 18 ans, travaillaient de nuit depuis six mois. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités péruviennes ont infligé, jeudi, une amende de 230 000 dollars à l'exploitant des restaurants McDonald's dans le pays, après la mort de deux salariés électrocutés pendant le nettoyage d'une machine à boissons. «Nous avons constaté six infractions très graves, dont le fait de ne pas avoir rapporté en temps utile» la mort des deux salariés aux autorités, a déclaré Juan Carlos Requejo, chef de l'organisme national de l'inspection du travail (Sunafil), lors d'une conférence de presse à Lima.

«Compte tenu de ces faits graves et en raison de l'accumulation d'infractions graves et très graves, Sunafil propose d'appliquer une amende pouvant aller jusqu'à 845 670 soles (près de 230 000 euros) à la société exploitante Arcos Dorados», a indiqué Sunafil, dans un communiqué. Parmi les infractions découvertes, les inspecteurs péruviens ont indiqué que l'entreprise ne remplissait pas «les conditions de sécurité sur les lieux de travail», dont le restaurant où l'accident mortel s'est produit.

Tué en portant secours à sa collègue

Les victimes, un jeune homme et une jeune femme de 18 ans, travaillaient de nuit depuis six mois dans un restaurant du géant américain de la restauration rapide dans l'ouest de la capitale Lima. Le 15 décembre, la jeune femme avait subi une décharge électrique en travaillant sur une machine à soda. Son collègue, en tentant de lui porter secours, avait également été électrocuté.

L'exploitant avait admis qu'une machine à soda en panne avait provoqué cet accident de travail mortel. La chaîne de restauration avait déclaré deux jours de deuil et de fermeture de l'ensemble de ses restaurants dans le pays. Une enquête pénale a été ouverte pour éclaircir les circonstances de l'accident. McDonald's mène également sa propre enquête en interne. Le restaurant a été fermé jusqu'à nouvel ordre par la municipalité de Pueblo Libre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • censuré le 27.12.2019 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il devrait mettre la firme Mac Do au courant et qu'elle paie pour ses victimes

Les derniers commentaires

  • censuré le 27.12.2019 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il devrait mettre la firme Mac Do au courant et qu'elle paie pour ses victimes

    • apache le 27.12.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

      Je crois plutôt que la faute vient de l'exploitant qui n'a pas respecté la maintenance de son matériel alors qu'il le savait en panne. Pourquoi laisser une machine défectueuse branchée ???