Aux États-Unis

10 décembre 2019 15:51; Act: 10.12.2019 16:06 Print

Hillary Clinton n'exclut pas de retenter sa chance

Selon un récent sondage, l'ancienne candidate américaine remporterait la primaire démocrate si elle se présentait. La principale intéressée pourrait repartir en campagne.

Sur ce sujet
Une faute?

«Je vais vous le dire. Beaucoup, beaucoup, beaucoup de gens me mettent une pression énorme pour que j'y réfléchisse». Lors d'une interview accordée à BBC Radio 5 le mois dernier, Hillary Clinton était restée évasive quant à ses réelles intentions en vue de l'élection présidentielle américaine de 2020. «Bien sûr que j'y pense, j'y pense tout le temps. Être capable de faire ça... Et, vous savez, quiconque l'emporte aura beaucoup de travail pour réparer ce qui a été brisé», avait ajouté celle qui était archi-favorite face à Donald Trump en 2016.

Fin novembre, sur le plateau du Graham Norton Show à Londres, la démocrate avait commencé par doucher les espoirs de ses partisans, affirmant: «Pour l'instant je ne prévois pas du tout cela». Mais elle avait par la suite nuancé: «Il faudrait que je me décide très rapidement, parce que cela évolue très vite. Mais je veux continuer d'influencer le débat». Pas plus tard que la semaine dernière, la participation de la démocrate à une célèbre émission de radio a alimenté la rumeur d'une troisième candidature.

Pour la première fois, l'épouse du 42e président des États-Unis a en effet répondu à l'invitation d'Howard Stern, célèbre et influent animateur américain. Officiellement, Hillary Clinton assurait la promotion d'un livre qu'elle a co-écrit avec sa fille Chelsea. Mais certains voient dans cette apparition un énorme indice annonçant une imminente candidature de Clinton. Lors de la campagne de 2016, Stern avait publiquement supplié la démocrate de participer à son émission. Elle avait refusé, contrairement à Donald Trump, qui avait alors eu l'occasion de se montrer sous un jour sympathique.

Après la victoire du républicain, Stern avait déclaré qu'une participation de Hillary à son émission aurait pu faire pencher la balance de son côté. «On ne peut alors que se demander: pourquoi le fait-elle maintenant, si elle n'a pas l'intention se présenter une nouvelle fois?», se demande par exemple Maureen Callahan, chroniqueuse pour le New York Post. Certains détracteurs de la démocrate la soupçonnent de souffler le chaud et le froid afin de tester sa popularité auprès des électeurs avant de se lancer.

Si tel était le cas, un récent sondage pourrait alors apporter une indication intéressante à Hillary Clinton. Selon le Centre d'études politiques américaines de l'Université de Harvard, l'ancienne secrétaire d'État remporterait la primaire démocrate si elle se présentait à l'élection présidentielle. Clinton l'emporterait avec 21% des voix, devant Joe Biden qui la talonnerait à 20%. Viendraient ensuite Bernie Sanders (12%), Elizabeth Warren (9%) et finalement Michael Bloomberg (7%). Les auteurs de ce sondage, réalisé entre le 27 et le 29 novembre, ont consulté 1 859 électeurs. Si Clinton restait à l'écart de la course, Biden garderait la tête avec 29% des voix.

(L'essentiel/joc)