«PrayforAmazonia»

21 août 2019 13:14; Act: 21.08.2019 16:03 Print

L'Amazonie brûle, São Paulo plongée dans le noir

La métropole de São Paulo a vu une épaisse fumée noire recouvrir la ville en pleine journée, mardi. La faute aux feux de forêts en Amazonie, à des centaines de kilomètres.

Sur ce sujet
Une faute?

Certains internautes évoquent «la définition de l'enfer», d'autres y voient la conséquence d'un réchauffement climatique incontrôlé. Les feux de forêts sont en effet de plus en plus nombreux au Brésil, particulièrement en Amazonie. Mardi, les rejets de fumée ont plongé la métropole de São Paulo dans le noir en plein milieu de la journée.

Les images spectaculaires de ces nuages noirs dans le ciel ont été partagées en nombre sur les réseaux sociaux, le plus souvent avec des messages visant le climato-scepticisme du président d'extrême droite, Jair Bolsonaro.

Une indignation partagée au niveau international, même si de nombreuses photos ne datent en réalité pas de cette année. Un hashtag #PrayforAmazonia a même été lancé, symbole de l'élan d'inquiétude concernant le «poumon vert» de la planète.

Les feux de forêt au Brésil ont augmenté de 83% depuis le début 2019, par rapport à l'année précédente, notamment en Amazonie en raison de la déforestation et de la sécheresse.

Entre janvier et août, 72 843 départs de feu ont été enregistrés dans le pays, contre 39 759 sur la totalité de l'année 2018, selon des chiffres de l'Institut national de recherche spatiale (INPE) qui observe notamment l'évolution de la forêt au Brésil.

Cette augmentation fait suite à deux années consécutives de baisse et il s'agit d'un plus haut depuis 2013, selon l'INPE qui utilise des données par satellite actualisées en temps réel. Les incendies ont été les plus nombreux dans les États occupés en totalité ou partiellement par la forêt amazonienne. L'État le plus touché est le Mato Grosso (centre-ouest), avec 13.682 départs de feu, soit une hausse de 87% par rapport à toute l'année 2018.

« Le gouvernement a mobilisé tous les effectifs des secouristes et tous les avions »

Les feux en Amazonie sont notamment provoqués par les défrichements par brûlis utilisés pour transformer des aires forestières en zones de culture et d'élevage ou pour nettoyer des zones déjà déforestées, généralement pendant la saison sèche qui s'achève dans deux mois.

Selon l'INPE, la déforestation en juillet a été quasiment quatre fois supérieure au même mois de 2018. Interrogé mardi par l'AFP sur cette forte hausse des incendies, le ministre de l'Environnement, Ricardo Salles, a indiqué que «le gouvernement a(vait) mobilisé tous les effectifs des secouristes et tous les avions» de lutte contre les incendies, «qui sont désormais à pied d'œuvre avec les gouvernements régionaux».

(th/L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sandro le 21.08.2019 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, nous arrivons à nous détruire nous-mêmes tout en continuant à nous considérer comme étant l'expèce la plus intelligente sur terre !

  • Lanz le 21.08.2019 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je peux plus entendre parler de feux, feux feux... Mon Dieu il croient qu'on va respirer quoi des cendres ?? Sans arbres on va nulle part. Ils vont voir trop tard, que les arbres plantés sont plus bénéfiques qu'arrachés ou brûlés. Honte de ces gens profiteurs.. C'est déjà rare qu'un feu se produise par la nature

  • Ztem le 21.08.2019 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ces temps-ci, tout est bon à prendre pour nous faire peur avec le spectre des changements climatiques. Rien à voir cette fois-ci, pourtant. Si la forêt en Amazonie brûle, c'est uniquement à cause d'agissements humains qui, de bonne ou mauvaise foi, provoquent cette situation. Le temps n'est ni particulièrement chaud ni sec dans la zone concernée.

Les derniers commentaires

  • Marie le 22.08.2019 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malheureusement les nouvelles prochaines générations vont le payer trop cher. Moi je ne serai plus là

  • Lanz le 21.08.2019 15:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je peux plus entendre parler de feux, feux feux... Mon Dieu il croient qu'on va respirer quoi des cendres ?? Sans arbres on va nulle part. Ils vont voir trop tard, que les arbres plantés sont plus bénéfiques qu'arrachés ou brûlés. Honte de ces gens profiteurs.. C'est déjà rare qu'un feu se produise par la nature

  • Ztem le 21.08.2019 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    Ces temps-ci, tout est bon à prendre pour nous faire peur avec le spectre des changements climatiques. Rien à voir cette fois-ci, pourtant. Si la forêt en Amazonie brûle, c'est uniquement à cause d'agissements humains qui, de bonne ou mauvaise foi, provoquent cette situation. Le temps n'est ni particulièrement chaud ni sec dans la zone concernée.

  • Sandro le 21.08.2019 14:49 Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, nous arrivons à nous détruire nous-mêmes tout en continuant à nous considérer comme étant l'expèce la plus intelligente sur terre !

  • Le Belge le 21.08.2019 14:48 Report dénoncer ce commentaire

    La forêt se venge...