Nouvelle-Zélande

11 décembre 2019 15:53; Act: 11.12.2019 16:13 Print

L'aveu prémonitoire d'un guide tué dans l'éruption

L'année dernière, Hayden Marshall-Inman racontait à des touristes sa grosse frayeur lors d'une excursion sur White Island. Le Néo-Zélandais a été la première victime identifiée.

storybild

Hayden Marshall-Inman est mort lorsque le volcan est entré en éruption, lundi.

Sur ce sujet
Une faute?

Hayden Marshall-Inman fait partie des 47 personnes qui se trouvaient sur White Island quand le volcan est entré en éruption, lundi. Le guide touristique a été la première victime identifiée après le drame. «Passionné d'aventures, de pêche et de plongée, Hayden est mort en faisant ce qu'il aimait», a fait savoir sa famille via un communiqué. Une vidéo publiée mercredi par le New Zealand Herald révèle que le guide n'était jamais totalement tranquille à l'idée de visiter l'île.

Les images, qui datent de juillet 2018, sont tournées par un touriste installé sur un canot à moteur. Tout en conduisant l'embarcation, le Néo-Zélandais se laisse aller à quelques confidences à propos de ses expériences sur White Island. «Je n'avais jamais été aussi tendu qu'en septembre dernier. Il y a eu une éruption de cendres et j'ai vraiment pu sentir la peur à l'intérieur de moi, c'est sûr», explique-t-il aux touristes autour de lui.

Vives inquiétudes pour une famille australienne

L'éruption a fait six morts. Les corps de huit autres personnes, portées disparues, s'y trouvent toujours. La police néo-zélandaise a expliqué mercredi que le volcan était encore trop dangereux pour permettre l'envoi de secouristes afin de récupérer les cadavres. Porté disparu, un jeune Australien de 19 ans a été identifié dans un hôpital. Jesse Langford est en vie, mais son état de santé n'a pas été communiqué. Ses parents Anthony et Kristine, ainsi que sa sœur Winona, 17 ans, n'ont toujours pas été retrouvés.

Parmi les rescapés figure également Jake Milbank, jeune guide touristique qui fêtait ses 19 ans le jour de l'éruption, écrit Stuff. Le Néo-Zélandais a passé sa journée d'anniversaire à lutter pour sa vie, les 80% de son corps ayant été brûlés. Selon une proche amie de la famille, Jake respire de lui-même et ses poumons sont dans un état «raisonnable». «Il va falloir gérer les brûlures maintenant, le chemin sera long», confie Rebecca Holder, qui a lancé une collecte de fonds pour venir en aide à la famille de la victime. En six heures, 22 000 dollars néo-zélandais (12 800 euros) avaient déjà été récoltés.

(L'essentiel/joc)