Droits de l’homme

22 octobre 2020 16:30; Act: 22.10.2020 16:36 Print

L'opposition au Belarus reçoit le prix Sakharov

Le prix Sakharov des droits humains a été décerné, ce jeudi, à «l’opposition démocratique» au Belarus, qui conteste la réélection controversée du président Loukachenko.

storybild

Depuis le scrutin présidentiel controversé du 9 août, le Belarus est le théâtre d’une contestation de masse inédite contre la réélection d’Alexandre Loukachenko. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Parlement européen a décerné jeudi, le prix Sakharov des droits humains à «l’opposition démocratique», au président Alexandre Loukachenko, au Belarus, emmenée par sa figure de proue Svetlana Tikhanovskaïa, a indiqué jeudi, son président David Sassoli.

«Ils ont de leur côté une chose que la force brutale ne pourra jamais vaincre: la vérité. N’abandonnez pas votre combat. Nous sommes à vos côtés», a-t-il twitté. Cette candidature était soutenue par les principaux groupes politiques du Parlement, notamment le PPE (droite), S&D (socialistes et démocrates) et Renew Europe (centristes et libéraux).

«Je ne serais personne sans le peuple biélorusse»

«Ce n’est pas ma récompense personnelle, c’est une récompense pour le peuple biélorusse», a déclaré la dirigeante de l’opposition, Svetlana Tikhanovskaïa, lors d’une conférence de presse à Copenhague, où elle effectue une visite de deux jours.

«Je ne serais personne sans le peuple biélorusse. Et de la même façon s’il n’y avait pas de leader, le peuple biélorusse ne serait pas capable de s’unir pour continuer la lutte», a-t-elle affirmé. «C’est un signe pour notre régime devant d’autres pays que notre combat pour la dignité humaine, les droits humains, est très important pour nos pays voisins», a-t-elle encore salué. «Nous nous battons et nous n’allons pas abandonner», a promis la politicienne de 38 ans, contrainte à l’exil en Lituanie.

50 000 euros pour le lauréat

La récompense devrait susciter la réprobation de Minsk, mais aussi celle de Moscou, soutien du président Loukachenko. Les autorités russes avaient déjà dénoncé le choix du lauréat en 2018, le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, alors emprisonné.

La remise du prix Sakharov doit se tenir le 16 décembre. Doté de 50 000 euros et décerné pour la première fois en 1988 à Nelson Mandela, ce prix «pour la liberté de l’esprit» doit son nom au physicien nucléaire, Andreï Sakharov, figure de la dissidence à l’époque de l’URSS.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 22.10.2020 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est un prix pour tout le peuple de Belarus qui malgré les menaces, intimidations, violences du pouvoir dictatorial, se lève contre la tyrannie et un futur de paix et de liberté ! Bravo pour prix bien mérité !

  • Vinaigre. le 23.10.2020 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Un seul mot à l'Europe : BRAVO!

  • Luxo le 23.10.2020 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi eux et non pas Navalny?

Les derniers commentaires

  • Luxo le 23.10.2020 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi eux et non pas Navalny?

  • Pffffffff le 23.10.2020 09:36 Report dénoncer ce commentaire

    Oui, l'UE propose aux biélorusses un référendum pour adopter sa constitution...

  • Vinaigre. le 23.10.2020 09:16 Report dénoncer ce commentaire

    Un seul mot à l'Europe : BRAVO!

  • Tatjana de l'usine de Pieterburg le 23.10.2020 00:00 Report dénoncer ce commentaire

    Phi a raison, l'UE n'a plus aucune légitimité, plus rien à dire donc.

  • NoComent le 22.10.2020 19:04 Report dénoncer ce commentaire

    «Je ne serais personne sans le peuple biélorusse» !!!! Ha ha ha, elle n'est rien non plus avec le peuple biélorusse

    • TontonB le 22.10.2020 23:52 Report dénoncer ce commentaire

      Elle est complètement ridicule en effet!