Affaire Pistorius

28 octobre 2020 11:27; Act: 28.10.2020 11:55 Print

La «BBC» oublie le nom de la victime, tollé sur le Net

Assaillie de critiques, la «BBC» a retiré la bande-annonce d’un documentaire consacré à l’affaire Pistorius. Aucune référence directe à la victime, Reeva Steenkamp, n’y figurait.

La chaîne britannique a présenté ses excuses.

Sur ce sujet
Une faute?

La vénérable BBC a présenté des excuses mardi soir, après avoir essuyé une pluie de critiques et de réactions outrées sur les réseaux sociaux. En cause, le trailer d’un documentaire consacré à l’affaire Oscar Pistorius, que la chaîne britannique avait diffusée sur Twitter. Une foule d’internautes a constaté avec dépit qu’à aucun moment dans cette bande-annonce, le nom de la victime, Reeva Steenkamp (NDLR: la petite amie du Sud-Africain) n’était évoqué. Certains ont par ailleurs trouvé que les exploits sportifs de l’ex-athlète étaient trop mis en avant dans cette bande-annonce.

Les exploits sportifs de Pistorius étaient brièvement retracés dans cette bande-annonce.

Pour rappel, Oscar Pistorius purge actuellement une peine de 15 ans de prison pour le meurtre de sa compagne, survenu le 14 février 2013, à Pretoria. Reeva Steenkamp, 29 ans, a été tuée de quatre balles alors qu’elle se cachait dans la salle de bains. Le documentaire consacré à cette affaire extrêmement médiatisée a été commandé par la chaîne sportive américaine ESPN, mais la BBC le diffusera au Royaume-Uni.

Dans cette bande-annonce de deux minutes, on apprenait que ce documentaire en quatre parties allait retracer l’ascension et la chute de l’ex-athlète, surnommé parfois «Blade Runner». Si des images de Reeva Steenkamp y étaient incluses, la victime n’était mentionnée qu’à deux reprises, et jamais son nom. La première fois, à travers la voix d’un journaliste annonçant: «Oscar Pistorius est soupçonné d’avoir tué sa petite amie, il l’a prise pour un cambrioleur». La seconde, vers la fin de la bande-annonce, lorsqu’une voix off s’exclamait: «Il a tué sa petite amie?».

Le visage de Reeva Steenkamp apparaît dans le trailer, mais son nom n’est jamais prononcé.

Après la diffusion de cette bande-annonce, experts et anonymes ont partagé leur indignation sur Twitter. «Un échec total à nommer la femme qu’il a tuée. Honte à la BBC», a notamment réagi David Challen, militant contre les violences conjugales. Le Britannique a par ailleurs reproché à la chaîne d’avoir qualifié ce documentaire de «remarquable». «La violence masculine est tout sauf extraordinaire. C’est une épidémie», a-t-il rétorqué.

Historien, le Dr Fern Riddell n’a pas non plus mâché ses mots: «Personne ne prononce le nom de Reeva Steenkamp dans ce trailer, ni ne parle en son nom. En sept ans, avec tout ce qui est censé avoir changé dans la pratique éditoriale et la façon dont nous parlons de ces histoires, elle est redevenue la petite amie anonyme», a-t-il déploré.

Dans un communiqué publié mardi, la BBC a fait savoir qu’elle avait retiré ce trailer et présenté ses excuses. «Nous regrettons que la bande-annonce originale ne fasse pas directement référence à Reeva Steenkamp. Nous sommes conscients du bouleversement que cela a causé, ce qui n’était pas notre intention», a assuré la chaîne. Un autre trailer sera diffusé prochainement. Le documentaire, lui, sera disponible sur BBC iPlayer dès le 7 novembre et sera proposé ultérieurement sur BBC Two.

(L'essentiel/joc)