En Australie

27 février 2020 14:27; Act: 27.02.2020 14:51 Print

La famille de Quaden renonce à 470 000 dollars

La cagnotte astronomique récoltée pour offrir un voyage à Disneyland, au petit garçon victime de harcèlement, sera reversée à des œuvres de charité.

Sur ce sujet
Une faute?

Entre une vague de soutien exceptionnelle et une pluie de rumeurs infondées, l'histoire de Quaden Bayles a déchaîné les passions, ces dernières semaines. Dans une vidéo ayant fait plusieurs fois le tour du monde, l'Australien de 9 ans, harcelé à cause de son nanisme, criait son envie de mourir. Ces images ont bouleversé des centaines de milliers d'internautes, le comédien américain Brad Williams en tête. Lui aussi atteint de nanisme, l'humoriste a lancé une collecte de fonds visant à emmener Quaden et sa famille à Disneyland. Une semaine après, plus de 470 000 dollars ont été levés.

Bien que touchée par cet énorme élan de solidarité, la famille Bayles n'a pas l'intention d'encaisser cet argent. Dans une interview accordée à NITV, la tante de Quaden explique en effet que le voyage à Disneyland ne se fera pas, et qu'elle préfère que cette somme soit reversée à des œuvres de charité. «Quel enfant ne voudrait pas aller à Disneyland, surtout s'il vit la vie de Quaden. Mais ma sœur m'a conseillé de revenir au vrai problème. Ce petit bonhomme a été harcelé. Combien de suicides, de Noirs ou de Blancs, sont dus au harcèlement? Nous voulons que l'argent aille aux organisations communautaires qui en ont vraiment besoin», explique Mundanara Bayles.

La famille de Quaden pense tout particulièrement à deux organisations: Dwarfism Awareness Australia, qui oeuvre pour la sensibilisation au nanisme, et Balunu Healing Foundation, qui soutient les jeunes aborigènes. En parallèle, la mère de Quaden collabore avec les autorités scolaires pour élaborer «la loi Quaden», un programme de lutte contre le harcèlement. Pour l'heure, l'enfant n'est pas encore retourné à l'école. «Quaden va bien. Il s'est un peu essoufflé, nous devons protéger notre garçon du mieux que nous pouvons. Nous avons une bonne équipe autour de nous», assure Yarraka Bayles.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Julien le 27.02.2020 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    On peut espérer que cela coupera court à tous les 'haters' et aures complotistes online?

  • Olivier le 27.02.2020 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    je trouve que les gens vont un peu vite pour donner de l'argent pour une simple vidéo sur internet, quand on voit tous les escrocs qui en profitent (je ne dis pas que c'est le cas ici, mais il faut être plus méfiant)

  • moi le 27.02.2020 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

Les derniers commentaires

  • madmed le 28.02.2020 01:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    400 000 personnes donnant 1 euro ça fait 400 000 euros. donc pas bcp. c'est la masse qui compte et non le solitaire.

  • Dalida le 27.02.2020 19:49 Report dénoncer ce commentaire

    Des paroles des paroles des paroles... Pensez donner et donner sont 2 choses différentes. "renonce à 470 000 dollars" c' est vraiment la blagounette du jour.

  • moi le 27.02.2020 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

  • Grand Maître le 27.02.2020 16:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'était vrai ou faux !Si c'était faux c'est juste peu sincère et cela dessert la cause malgré tout.

    • Guillaume le 28.02.2020 11:36 Report dénoncer ce commentaire

      L'histoire est vraie... Cet enfant s'est vraiment fait harcelé à l'école (comme des milliers/millions d'autres à travers le monde). Et oui, ce n'est pas un total inconnu. Il a un compte Instagram avec pas mal de followers, et il n'avait pas besoin de cet argent. Mais il ne l'a jamais demandé non plus !

  • inutile le 27.02.2020 15:58 Report dénoncer ce commentaire

    C'est beaucoup trop d'argent pour un enfant nain qui se fait harcelé, si c'est comme ça je veux le même geste suite a tous les harcèlements que j'ai eu durant tous mes années scolaires depuis la première année