Japon

07 janvier 2020 09:23; Act: 07.01.2020 11:00 Print

La femme de Ghosn est aussi dans le viseur de la justice

La justice japonaise a émis ce mardi un mandat d'arrêt contre Carole Ghosn, l'épouse de Carlos Ghosn, qui a fui le pays fin décembre 2019.

storybild

Après Carlos Ghosn, c'est Carole Ghosn, son épouse, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt. (photo: AFP/Kazuhiro Nogi)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans la famille Ghosn, la justice japonaise demande désormais la femme. Carole Ghosn fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour parjure émis ce mardi par la justice japonaise, rapporte le Yomiuri Shimbun. D'après les agences de presse Kyodo News et Jiji, elle est soupçonnée de «faux témoignage» dans l'enquête japonaise sur son mari Carlos Ghosn. Ce mandat d'arrêt intervient alors qu'une demande d'arrestation de Carlos Ghosn a été émise début janvier par Interpol après la fuite au Liban de l'ancien grand patron de Renault et Nissan, qui était en liberté sous caution au Japon dans l'attente de son procès pour malversations financières présumées.

Selon un communiqué du parquet de Tokyo, Carole Ghosn est soupçonnée de fausses déclarations devant la justice japonaise en avril 2019, quand elle avait été interrogée sur ses éventuelles rencontres avec une personne dont le nom n'a pas été cité. Mme Ghosn était en première ligne pour défendre son mari, qui avait été arrêté en novembre 2018 au Japon puis inculpé. Après 130 jours de prison notamment, M. Ghosn avait été libéré sous caution fin avril mais avait l'interdiction de voir ou de contacter sa femme.

Cette interdiction était perçue par la défense de M. Ghosn comme une «punition» pour le démoraliser, tandis que le parquet japonais soupçonnait Mme Ghosn d'être entrée en contact avec des protagonistes de l'affaire. Après la fuite de M. Ghosn du Japon, plusieurs médias ont présenté son épouse comme le cerveau de l'opération. Carlos Ghosn, qui doit tenir une conférence de presse très attendue à Beyrouth, mercredi, a toutefois assuré la semaine dernière qu'il avait organisé «seul» son exfiltration.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tristesse le 07.01.2020 10:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je me demande pourquoi nous les autres on devrait respecter la loi...c'est ça l'exemple...si tu as de l'argent rien ne t'arrête

  • Natalia Kopchenko le 07.01.2020 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ne quitteront donc plus le Liban.

  • Accoppa la Munnezza le 07.01.2020 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Il est bien au chaud dans le pays qui est champion de corruption.

Les derniers commentaires

  • Maurice le 07.01.2020 17:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà!

  • bonsens le 07.01.2020 14:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est innocent

  • Gernot H le 07.01.2020 13:56 Report dénoncer ce commentaire

    Seulement maintenant? Voilà qui est curieux vu la célérité avec laquelle le mari avait été interpelé. Enfin je dis célérité, je pourrais aussi bien dire spontanéité, précipitation ou au contraire calcul et préméditation. Le fait est que le japon a lui aussi un passif qui ne plaide pas en sa faveur. Le nationalisme Japonais est tout sauf annecdotique.

  • Lol Lux le 07.01.2020 12:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S’en prendre à une femme pour atteindre le mari... décidément au Japon le code de l’honneur a disparu il y a longtemps avec le dernier samouraï !!!

  • Paulo le 07.01.2020 11:32 Report dénoncer ce commentaire

    Qui se ressemble s'assemble...