Guerre en Syrie

01 avril 2020 15:54; Act: 01.04.2020 17:49 Print

Le bilan humain en mars à son plus bas depuis 2011

La guerre en Syrie a tué 103 civils en mars, le bilan mensuel le plus bas depuis le début du conflit en 2011, a indiqué mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

storybild

La guerre en Syrie a fait, en neuf ans, plus de 380 000 morts. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Selon l'OSDH, 51 personnes ont péri dans des bombardements et des frappes aériennes du régime syrien, tandis que les autres victimes ont été tuées dans l'explosion d'anciennes mines ou ciblées par des «assassinats» aux motifs divers. En février, 275 civils avaient péri en Syrie, alors que l'offensive menée par Damas, avec l'appui de Moscou, contre le dernier grand bastion jihadiste et rebelle battait toujours son plein. La guerre en Syrie a fait en neuf ans plus de 380 000 morts.

Le mois le plus meurtrier dans les annales du conflit est celui de juillet 2016, durant lequel 1 590 civils ont péri dans les combats entre les rebelles et les forces du régime dans la province d'Alep, dans le nord du pays. La dernière offensive contre la province d'Idleb, dans le nord-ouest du pays, a été suspendue début mars, après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu négocié par la Russie, allié du régime, et la Turquie, qui appuie certains groupes rebelles.

Cette opération d'envergure a déplacé près d'un million de personnes dans la région entre décembre et mars, la plupart ayant trouvé refuge dans des camps surpeuplés ou dans des champs à ciel ouvert à la frontière turque.

(L'essentiel/afp)