Embuscade

05 novembre 2019 07:50; Act: 05.11.2019 09:59 Print

Massacre chez les mormons au Mexique

Au moins trois femmes et six enfants appartenant à une communauté mormone américaine établie dans le nord du Mexique, ont été assassinés dans une embuscade.

Sur ce sujet
Une faute?

L'attaque a eu lieu à Rancho de la Mora, à la limite entre les États de Chihuahua et de Sonora, près de la frontière avec les États-Unis, dans une zone infestée de narcotrafiquants et de bandits en tout genre.

Les corps criblés de balles d'une mère et de ses quatre enfants ont d'abord été retrouvés à bord de leur camionnette calcinée au nord du Mexique. Ils se dirigeaient vers la frontière américaine, a déclaré aux médias l'un des chefs de la communauté mormone visée, Julian Lebaron, par ailleurs activiste anticriminalité et cousin de la mère de famille assassinée.

«Ils leur ont tendu une embuscade, ils ont ouvert le feu sur la camionnette et ils l'ont brûlée avec ses quatre enfants. C'est un massacre», a affirmé Julian Lebaron à Radio Formula.

Deux autres véhicules qui accompagnaient le premier ont été retrouvés plusieurs heures plus tard, avec les corps sans vie de deux autres femmes et de deux enfants à l'intérieur.

Attaque près de la frontière US

Entre cinq et six autres enfants, dont l'un a été blessé par balle, ont réussi à s'échapper et à rentrer chez eux à pied, et une fillette était portée disparue après avoir couru dans les bois pour se cacher, a précisé Julian Lebaron, qui a dit ignorer les auteurs et les motivations de l'attaque.

Le procureur de Chihuahua, César Augusto Peniche, a indiqué pour sa part que le nombre de victimes reste «confus».

Le frère de Julian Lebaron, Benjamin Lebaron, qui avait fondé un collectif de défense contre la criminalité baptisé SOS Chihuahua, avait lui-même été assassiné en 2009.

La communauté affectée est composée de descendants de mormons ayant fui les États-Unis au XIXe siècle pour échapper à la répression de la polygamie, pratiquée au sein de leur religion. De nombreux mormons du Mexique jouissent de la double nationalité mexicaine et américaine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Donnie Dogood le 05.11.2019 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème du Mexique, ce sont les Mexicains.

  • L'italien le 05.11.2019 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'espère que justice sera faite....RIP comment peut on massacré une famille complète de la sorte ......

  • AFC le 05.11.2019 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même le gouvernement Mexicain a peur

Les derniers commentaires

  • Voilà le 05.11.2019 15:49 Report dénoncer ce commentaire

    Avec 33.341 meurtres en 2018, le Mexique a franchi un nouveau cap dans la violence

  • petitevoix le 05.11.2019 14:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dans ce type de pays il faut une intervention mondiale !! Les narcotraficants sont de terroristes aussi en plus le pays a bcp de richesses naturelles qui pourront bien convenir à l Europe .

    • Naja le 05.11.2019 16:23 Report dénoncer ce commentaire

      Remarquez que Napoléon 3 a essayé de le faire et il a échoué lamentablement.

  • Révolté le 05.11.2019 12:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À tuer des enfants des femmes et hommes sans défense . Ce sont des lâches ces meurtriers mexicains ; pourquoi n’essaient t’ils pas d’attaquer des soldats Américains ? Ces derniers ne feraient qu’une bouchée de ces criminels . Alors ils tuent les gens sans défense ces lâches .

  • AFC le 05.11.2019 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même le gouvernement Mexicain a peur

  • Donnie Dogood le 05.11.2019 10:06 Report dénoncer ce commentaire

    Le problème du Mexique, ce sont les Mexicains.