COP25

06 décembre 2019 11:42; Act: 06.12.2019 12:03 Print

Pour Greta, «les discours ne suffisent plus»

Ils vont être des milliers de personnes, dont la jeune Suédoise, à manifester ce vendredi, pour que l'Accord de Paris agisse contre le réchauffement climatique.

Avec la jeune Suédoise Greta Thunberg en tête, des milliers de personnes vont manifester vendredi à Madrid.

Sur ce sujet
Une faute?

«Les discours ne suffisent plus». Avec la jeune Suédoise Greta Thunberg en tête, des milliers de personnes vont manifester vendredi, à Madrid, pour pousser les pays signataires de l'Accord de Paris à agir contre le réchauffement climatique. Une autre marche est prévue simultanément à Santiago du Chili, où devait se tenir la réunion annuelle sur le climat de l'ONU (COP25) avant que le pays ne renonce à l'accueillir en raison d'un mouvement social sans précédent et ne soit remplacé au pied levé par l'Espagne.

Sous le mot d'ordre «le monde s'est réveillé face à l'urgence climatique», la marche madrilène pour le climat démarrera à 18h, devant la gare d'Atocha. Devenue l'égérie de la défense de la planète depuis qu'elle a lancé en août 2018 des «grèves de l'école pour le climat», Greta Thunberg y participera. L'acteur espagnol Javier Bardem est aussi attendu dans la manifestation.

Greta Thunberg a accosté à Lisbonne, avant de se rendre à Madrid

«2019, l'année du réveil climatique»

«Nous savons qu'elle sera massive, nous espérons des centaines de milliers de gens dans la rue réclamant des actions urgentes», a assuré Pablo Chamorro, porte-parole de la manifestation, devant la presse. «2019 a été sans aucun doute l'année du réveil climatique», a-t-il ajouté en référence aux manifestations monstres des jeunes pour le climat ou à l'émergence du mouvement de désobéissance civile non-violente Extinction Rebellion.

«Les discours ne suffisent plus, il faut des actions concrètes», a martelé pour sa part Estefania Gonzalez, militante chilienne et porte-parole de Société Civile pour l'Action Climatique (SCAC), plateforme regroupant plus de 150 associations chiliennes et internationales.

«La crise sociale que nous vivons sur la planète est directement liée à la crise environnementale», a-t-elle dit, alors que son pays est secoué depuis octobre par un mouvement de contestation qui a fait 23 morts. Au Chili, «un avocatier a plus de droits à l'eau qu'une personne», affirme-t-elle.

«Ambition insuffisante»

Après cette marche, les militants de la cause environnementale organisent un sommet social pour le climat qui se tiendra à partir de samedi jusqu'au 13 décembre, dernier jour de la COP25. Les quelque 200 signataires de l'Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement de la planète à 2°C, voire 1,5°C, sont réunis depuis lundi, pour deux semaines à Madrid, pressés de toutes parts pour fixer des objectifs plus ambitieux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mais alors que le mercure a gagné 1°C depuis l'ère pré-industrielle, amplifiant déjà les catastrophes climatiques, cette réunion, dont le slogan est «time for action», risque de décevoir les attentes. Dans un manifeste, les associations organisant la marche leur ont adressé un message clair: «Nous retournons dans la rue pour demander des mesures réelles et ambitieuses aux responsables politiques du monde entier réunis à la COP» et pour qu'ils reconnaissent «que l'ambition insuffisante de leurs accords va mener la planète à un scénario désastreux de réchauffement climatique».

«Si nous attirons l'attention, plus de gens s'impliqueront. Et au final, les politiciens devront faire quelque chose», veut croire Paula Rubio, militante madrilène de 23 ans occupée depuis deux semaines, à construire une immense baleine en bois de sept mètres pour le cortège.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stéphanie le 06.12.2019 18:29 Report dénoncer ce commentaire

    Comme beaucoup de lecteurs je suis d'accord avec Luxo !

  • Nicolas le 06.12.2019 19:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord avec Luxo. Il faut adapter notre mode de vie et polluer moins sinon les générations futures ne nous le pardonneront jamais.

  • Pulci le 06.12.2019 14:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toutes mes excuses je me suis trompé sur le prix Nobel...

Les derniers commentaires

  • dabei le 07.12.2019 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les rapports du GIEC sont déjà dans les faits ( températures et niveau des mers actuels ) . Bien d’autres études contredisent ce rapport. Le GIEC ne peut avoir raison contre tous. Il ne détient pas la vérité première mais a l’avantage d’être adoubé par l’ONU.

    • Lestrollsrusses le 07.12.2019 15:11 Report dénoncer ce commentaire

      Oui est pas tout le monde est pour l'ONU, certains contre

  • Liam le 07.12.2019 01:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’humanité n’a aucune influence sur le réchauffement climatique. Informez-vous! Le changement climatique a toujours existé

  • Liam le 07.12.2019 00:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lol il y a vraiment des gens qui croient que le réchauffement est causé par les humains? Analysez un peu l’histoire de la planète et vous verrez que le changement climatique a toujours eu lieu

  • Train électrique le 06.12.2019 20:32 Report dénoncer ce commentaire

    Récemment vu : 41% de CO2 émis pour la production d’électricité...roulez au diesel, où hybride pas à l'électrique!! Ah oui pour les haters: j'ai des panneaux solaires depuis plus de 10 ans sur le toit de ma maison!! Tant pis pour vos remarques négatifs

  • NoComent le 06.12.2019 19:21 Report dénoncer ce commentaire

    Sa démarche est certes honorable mais à quoi sert de prêcher dans sa paroisse ? Ce sont l'Inde, la Chine et les États-Unis qu'il faut rallier à la cause puisque, loin de faire des efforts, ils ne font qu'accentuer leur pollution. Pour chaque effort consenti par un européen il y a 10 fois plus de pollution produite par un américain ou un chinois, alors au lieu de nous culpabiliser elle devrait s'attaquer au vrai problème