États-Unis

03 juin 2020 22:46; Act: 04.06.2020 11:15 Print

Reprise par son mari, Melania se force à sourire

Lors d’une visite au sanctuaire dédié au pape Jean-Paul II à Washington, mardi, le président américain a ordonné à son épouse de sourire pour les caméras. La première dame a eu bien du mal à s’exécuter.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que les violences continuent de secouer les États-Unis après la mort de George Floyd, Donald Trump était mardi en déplacement au sanctuaire dédié au pape Jean-Paul II, à Washington. À cette occasion, le président américain était accompagné de son épouse, Melania, dont les yeux étaient cachés par des lunettes noires. Au moment de poser tout sourire devant les photographes, Trump a semblé agacé que sa femme n’en fasse pas de même et l’a rappelée à l’ordre.

Melania Trump a semble-t-il eu toutes les peines du monde à esquisser un vague rictus, avant de retrouver une mine bien plus sombre. Devenue virale sur les réseaux sociaux, cette scène a fait réagir de nombreux internautes, certains faisant un parallèle entre ces images et celles réalisées le jour de l’investiture du Républicain.

D’autres, comme le journaliste de CNN Tancredi Palmeri, ont vu dans l’attitude de la première dame le symbole d’une «rébellion silencieuse». En refusant de sourire, Melania Trump aurait tenté de montrer aux Américains qu’elle ne soutient pas son mari dans la gestion de la crise entourant l’affaire George Floyd.

«Elle le déteste», a commenté un twitto. «Elle est piégée par son incompétence et sa fortune. Pauvre fille. Fuis!» a écrit une autre utilisatrice. «Elle est très malheureuse. Elle veut retourner à New York et a toujours détesté être la première dame», peut-on encore lire sur le réseau social.

D’autres, en revanche, se montrent moins empathiques envers Melania Trump: «Elle peut s’en aller quand elle veut. Si elle choisit de ne pas partir (…), c’est de sa faute», a notamment commenté une twitto. «Je n’ai pas de peine pour elle. Elle est complice», a ajouté quelqu’un d’autre.

Ce n’est – et de loin – pas la première fois que l’attitude de Melania Trump trahit une certaine tension au sein du couple. À plusieurs reprises lors du mandat de son époux, la première dame a par exemple été filmée en train de repousser sa main.

(L'essentiel/joc)