États-Unis

05 septembre 2019 06:49; Act: 05.09.2019 09:19 Print

Traînée dans les bois et tuée par cinq chiens

Une jeune femme de 19 ans est décédée samedi, dans l'État du Tennessee, une semaine après avoir été sauvagement attaquée par une meute de chiens de son quartier.

Sur ce sujet
Une faute?

Adrieanna O'shea s'est éteinte samedi à l'hôpital de Knoxville (Tennessee). L'étudiante a succombé à ses blessures après avoir été prise pour cible par les cinq chiens de ses voisins, le 23 août, rapporte WVLT. Ce jour-là, l'Américaine était passée chez une amie pour récupérer un sac à main qu'elle avait oublié là-bas la veille au soir. Juste après le départ d'Adrieanna, sa copine l'a entendue hurler: «Non, Boscoe! Aidez-moi! Aidez-moi!».

En regardant dehors, la jeune femme a vu les cinq chiens de la maison voisine s'acharner sur la victime, la «jetant en l'air» puis «la traînant vers une zone boisée», rapporte le Knoxville News Sentinel. À l'arrivée de la police, l'étudiante était inconsciente et son corps était couvert de sang et de débris. La malheureuse avait tenté de sauter par-dessus une barrière pour échapper aux animaux, un mastiff, un pitbull, deux mastiffs croisés labrador et un rottweiler croisé labrador.

La meute avait arraché les habits et le bras gauche d'Adrieanna. Attaqué par l'un des chiens, un policier l'a abattu. Les propriétaires des animaux, un couple, ont expliqué aux forces de l'ordre que leurs chiens étaient retenus dans le jardin par une barrière électrique. «Ils faisaient leur boulot», a déclaré l'un d'entre eux, qui évoque par ailleurs un «drame traumatisant pour toutes les personnes impliquées».

Les quatre autres chiens ont été euthanasiés après l'attaque. L'enquête suit son cours, et l'on ignore pour l'heure si les propriétaires des animaux seront poursuivis.

(L'essentiel/joc)