Aux États-Unis

24 septembre 2020 17:33; Act: 24.09.2020 18:02 Print

Trump hué devant le cercueil de la juge Ginsburg

Le président américain s'est recueilli jeudi, devant le cercueil de la juge progressiste de la Cour suprême, Ruth Bader Ginsburg, provoquant des cris de protestation.

Sur ce sujet
Une faute?

Portant un masque noir, accompagné de sa femme Melania, le locataire de la Maison-Blanche a marqué un moment de silence face à dépouille de l'icône féministe, décédée vendredi, à l'âge de 87 ans. La démarche est d'autant plus singulière que le milliardaire républicain, qui n'a jamais endossé les habits de rassembleur depuis son arrivée à la Maison-Blanche, est peu coutumier des hommages aux personnalités n'étant pas de son bord politique.

Après quelques secondes de silence, des personnes présentes sur place ont manifesté leur colère. Si la foule n'était pas très importante, la scène témoigne du climat de tension régnant à Washington. «Honorez son souhait», ont lancé certains, dans une référence à la dernière volonté de la doyenne de la Cour suprême qui ne voulait pas être remplacée avant l'investiture d'un nouveau président en janvier.

«Je pense que cela va aller très très vite»

«Mon vœu le plus cher est de ne pas être remplacée tant qu'un nouveau président n'aura pas prêté serment», a confié la juge de 87 ans, quelques jours avant sa mort, à sa petite-fille Clara Spera. Donald Trump a mis en doute cette semaine les déclarations de sa petite-fille. «Je ne sais pas si elle (Ruth Bader Ginsburg) l'a dit», a-t-il déclaré, ironisant sur le fait que cela ressemblait à un communiqué rédigé par la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi.

Deux jours après s'être recueilli, le président républicain enclenchera le processus de la succession de «RBG»: il doit annoncer, samedi après-midi, depuis la Maison-Blanche, le nom de la juge qu'il souhaite nommer à ce poste influent. Cinq femmes, dont la magistrate Amy Coney Barrett, coqueluche des milieux religieux, et une juge conservatrice d'origine cubaine, Barbara Lagoa, ont été présélectionnées.

À 40 jours de l'élection, les sénateurs républicains entendent se dépêcher pour confirmer le choix du président. Ils détiennent la majorité au Sénat, malgré la défection de deux élues qui estiment préférable d'attendre l'élection de novembre. «Je pense que cela va aller très très vite», a prédit jeudi matin, le président sur Fox Radio.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonB le 25.09.2020 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Un soi-disant souhait plutôt étrange ... de toute manière c'est le Sénat qui décide en fin de compte, et quelque soit le résultat de l'élection présidentielle, la majorité au Sénat ne changera très probablement pas cette année.

Les derniers commentaires

  • TontonB le 25.09.2020 10:09 Report dénoncer ce commentaire

    Un soi-disant souhait plutôt étrange ... de toute manière c'est le Sénat qui décide en fin de compte, et quelque soit le résultat de l'élection présidentielle, la majorité au Sénat ne changera très probablement pas cette année.