Inde

06 juin 2020 20:43; Act: 06.06.2020 20:48 Print

Un suspect arrêté après la mort d’une éléphante

Un homme a avoué avoir utilisé des noix de coco piégées pour punir les animaux, s’aventurant dans sa plantation de caoutchouc en Inde.

storybild

La mort de l'éléphante a provoqué une grande émotion en Inde et pris un tour politique.

Sur ce sujet
Une faute?

La police indienne a arrêté un employé d'une plantation et en recherche activement deux autres dans le cadre d'une enquête sur la mort d'une éléphante enceinte, ont indiqué les autorités. L'animal avait été tué la semaine dernière par un fruit piégé avec des pétards.

L'éléphante sauvage s'est aventurée le 27 mai dans un village de l'État du Kerala (sud), où elle a mangé le fruit qui a explosé dans sa bouche. Après plusieurs heures d'agonie, elle a succombé à ses blessures dans une rivière.

«Noix de coco piégées»

Le fruit piégé est une technique couramment utilisée par les villageois de la région pour protéger leurs cultures des animaux sauvages, chassés de leur habitat naturel par la déforestation.

L'homme arrêté «a avoué utiliser des noix de coco piégées pour viser les animaux sauvages» qui s'aventurent dans sa plantation de caoutchouc, a indiqué Surendra Kumar, responsable de la protection de la faune sauvage au Kerala. Deux autres suspects sont en fuite, a-t-il ajouté.

Les trois hommes ont fabriqué plusieurs «noix de coco explosives» dans la deuxième semaine de mai, qu'ils ont disposées près des limites de la plantation. Un incident similaire avait été signalé le mois dernier dans une zone proche du Kerala. Les trois hommes risquent jusqu'à sept ans de prison pour avoir tué un éléphant, une espèce protégée en Inde.

Vive émotion

Cette affaire a provoqué une grande émotion dans le pays. Des stars de Bollywood, des sportifs et des chefs d'entreprise ont manifesté leur consternation sur les réseaux sociaux.

L'affaire a aussi pris un tour politique: plusieurs responsables hindous de droite en ont profité pour accuser faussement sur les réseaux sociaux la communauté musulmane d'être responsable. Selon eux, les musulmans s'en prennent spécifiquement aux éléphants car cet animal est l'incarnation de la divinité hindoue Ganesh.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Save the World le 07.06.2020 08:09 Report dénoncer ce commentaire

    Un virus qui nous réduirait à une petite diazine de millions de personnes... pourquoi pas, on est si cruels. 10 millions de terriens: on ne détruirait plus la planète, on resterait conscients de notre vulnérabilité et on serait plus sage. Je propose qu'on élimine tous les peuples de la terre et qu'on ne laisse que les belges en vie, ça doit faire dans les 10 millions, pile ce qu'il faut

  • 972 le 07.06.2020 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'On lui fasse la même chose !

  • Oui le 07.06.2020 00:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cet homme bien sûr... Aucun coeur ni compassion, c’est qqn d’inhumain, à punir avec au moins 40 ans de prison. C’est avec ces mesures dures qu’on peut réduire la cruauté envers les animaux... On est encore beaucoup trop laxistes là-dessus!

Les derniers commentaires

  • 972 le 07.06.2020 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'On lui fasse la même chose !

  • Save the World le 07.06.2020 08:09 Report dénoncer ce commentaire

    Un virus qui nous réduirait à une petite diazine de millions de personnes... pourquoi pas, on est si cruels. 10 millions de terriens: on ne détruirait plus la planète, on resterait conscients de notre vulnérabilité et on serait plus sage. Je propose qu'on élimine tous les peuples de la terre et qu'on ne laisse que les belges en vie, ça doit faire dans les 10 millions, pile ce qu'il faut

  • Liberté chérie le 07.06.2020 03:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Messieurs belle façon de protéger vos plantations!!! vous n avec aucun état d âme pour ces pauvres bêtes. Je vous souhaite la même agonie

  • Oui le 07.06.2020 00:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cet homme bien sûr... Aucun coeur ni compassion, c’est qqn d’inhumain, à punir avec au moins 40 ans de prison. C’est avec ces mesures dures qu’on peut réduire la cruauté envers les animaux... On est encore beaucoup trop laxistes là-dessus!