Ambition américaine

26 mars 2019 20:02; Act: 27.03.2019 14:49 Print

Une femme marchera sur la Lune d'ici 2024

La politique officielle des États-Unis, annoncée mardi, est de faire revenir des astronautes sur la Lune d'ici cinq ans. Une femme sera la prochaine à en fouler le sol.

storybild

Aucun humain n'a touché le sol lunaire depuis la fin des missions Apollo, en 1972. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Agacé par la lenteur et l'«inertie bureaucratique» de la Nasa, le gouvernement de Donald Trump a annoncé mardi une accélération du retour d'astronautes américains sur la Lune, de 2024 à 2028. Le vice-président américain, Mike Pence, a indiqué qu'une femme sera la prochaine à en fouler le sol: «La première femme et le prochain homme sur la Lune seront des astronautes américains, lancés par des fusées américaines depuis le sol américain».

Aucun humain n'a touché le sol lunaire depuis la fin des missions Apollo, en 1972. Donald Trump avait entrepris de sortir la Nasa de la torpeur dans laquelle elle était entrée avec la fin des navettes spatiales en 2011, et fixé en 2017 comme objectif un retour sur la Lune comme première étape avant l'exploration humaine de Mars. La Nasa avait finalement établi un calendrier progressif d'envoi de robots et d'instruments, avant un atterrissage humain sur la Lune en 2028.

«Cela ne suffit pas. Nous valons mieux que cela. Cela nous a pris huit ans pour aller sur la Lune la première fois, il y a cinquante ans, alors que nous ne l'avions jamais fait. Cela ne devrait pas nous prendre 11 ans pour y retourner», a déclaré Mike Pence.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nase le 27.03.2019 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    à condition qu'il y ait assez de combinaisons spatiales...

  • Jules le 26.03.2019 23:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On y croit!

  • Bert le 26.03.2019 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    Super, j adore cette vision des chose et surtout ce programme.

Les derniers commentaires

  • Nase le 27.03.2019 08:03 Report dénoncer ce commentaire

    à condition qu'il y ait assez de combinaisons spatiales...

  • Zozo le 27.03.2019 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    C’est uniquement des femmes qu il faut envoyer sur Mars.. et pas toujours des mecs... oui c est sur la lune c est cool.. mais de nouveau.. c est Après les hommes.. donc pour uns fois.. Mars sera féminin ou ne sera pas !

  • Jules le 26.03.2019 23:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On y croit!

  • Sandro le 26.03.2019 21:25 Report dénoncer ce commentaire

    Est-ce qu’un être humain a jamais touché le sol de la lune ? Avons-nous des preuves ????

    • Milou le 27.03.2019 09:06 Report dénoncer ce commentaire

      "La Nasa avait finalement établi un calendrier progressif d'envoi de robots et d'instruments, avant un atterrissage humain sur la Lune en 2028". Donc, celà pourrait faire à nouveau croire que personne n'y ai jamais mis le pied vu l'envoi de robots avant l'humain.

  • Bert le 26.03.2019 20:31 Report dénoncer ce commentaire

    Super, j adore cette vision des chose et surtout ce programme.