En Polynésie

25 octobre 2020 08:28; Act: 26.10.2020 14:19 Print

Une femme tuée à coups de poing par son concubin

En Polynésie française, un homme de 42 ans a tué sa conjointe à coups de poing, vendredi, après une soirée «très arrosée».

storybild

Image d’illustration. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une mère au foyer a été tuée vendredi soir, à coups de poing, par son conjoint, sur l’île de Maupiti, en Polynésie française, a révélé la chaîne locale Polynésie Première. Le meurtrier présumé a été placé en garde à vue.

L’homme a frappé sa concubine au visage devant deux témoins, lors d’une soirée «très arrosée», selon le maire. Cette soirée avait lieu au domicile des conjoints, tous deux âgés de 42 ans et parents de trois enfants. Les pompiers ont tenté de réanimer la victime en pratiquant 40 minutes de massage cardio-respiratoire, mais elle est décédée sur place. L’homme a reconnu les faits, mais n’a évoqué aucun mobile.

«Il m’a simplement dit: "Tant pis, je vais assumer". Il n’avait pas l’air d’avoir des regrets», a déclaré le maire de Maupiti, arrivé sur place peu après le drame. «Il n’y a jamais de faits divers graves ici. Il y a bien déjà eu un meurtre de cette nature, mais c’était il y a plus de 30 ans», regrette le maire.

(L'essentiel/ATS/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Huberte de Sansoucis le 25.10.2020 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    Même traitement pour eux....simple.Oeil pour oeil dent pour dent...après quelques exemples je suis persuadé que cela se calmerait, mais notre société est bien trop frileuse, il y a les droits de l'HOMME n'est ce pas...

  • temps le 25.10.2020 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Combien de femmes se retrouvent dans la rue . Tout perdre après avoir rencontré un pervers narcissique. . Je connais une femme qui à tout quitté pour un homme qui l a demandé en marriage . Et puis il a radicalement changé une fois chez lui . Mais elle avait tout perdu par amour et se trouve sans rien donc subi ses colères et... car pas le choix

  • que fait la direction pas grand chose le 25.10.2020 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop d hommes physiquement forts par rapport aux femmes et en profitent . Combien de femmes encore vont devoir quitter l endroit où elles vivent à cause d hommes manipulateurs malhonnêtes violents . La violences partout tout niveau social . Sujet tabou

Les derniers commentaires

  • Huberte de Sansoucis le 25.10.2020 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    Même traitement pour eux....simple.Oeil pour oeil dent pour dent...après quelques exemples je suis persuadé que cela se calmerait, mais notre société est bien trop frileuse, il y a les droits de l'HOMME n'est ce pas...

  • temps le 25.10.2020 09:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Combien de femmes se retrouvent dans la rue . Tout perdre après avoir rencontré un pervers narcissique. . Je connais une femme qui à tout quitté pour un homme qui l a demandé en marriage . Et puis il a radicalement changé une fois chez lui . Mais elle avait tout perdu par amour et se trouve sans rien donc subi ses colères et... car pas le choix

    • @ temps le 25.10.2020 19:51 Report dénoncer ce commentaire

      On a toujours le choix. Combien d'hommes aussi n'on strictement rien à dire chez eux ou subissent des violence??? Mais ça bien sur on en parle pas

  • que fait la direction pas grand chose le 25.10.2020 08:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop d hommes physiquement forts par rapport aux femmes et en profitent . Combien de femmes encore vont devoir quitter l endroit où elles vivent à cause d hommes manipulateurs malhonnêtes violents . La violences partout tout niveau social . Sujet tabou

  • JMMcom le 25.10.2020 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En Polynésie, on commence à ouvrir la première bouteille de Ricard le vendredi à 14:00.... et à 18:00, les mecs entament déjà leur cinquième bouteille! À cet instant, Ils ne savent plus distinguer leur épouse de la voisine! Ils ne parviennent plus à mélanger eau et pastis !

    • @JMMcon le 25.10.2020 10:18 Report dénoncer ce commentaire

      Evitez les généralités et les clichés. Merci

    • delutrouc le 25.10.2020 18:09 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai! ILs sont complètement fous! La partie de la population qui "assure", c'est les femmes. Elles bossent, font les gamins, les élèvent, travaillent aux champs, à la basse-cour. Les hommes s'enivrent, jouent à des jeux d'argent... En Indonésie c'est pareil.