Automobile

26 novembre 2019 13:52; Act: 26.11.2019 14:33 Print

Audi supprime 9 500 emplois en Allemagne

Le constructeur automobile allemand Audi, filiale du groupe Volkswagen, a annoncé mardi, la suppression de 9 500 emplois d'ici 2025, en Allemagne.

storybild

(photo: AFP/Christof Stache)

Sur ce sujet
Une faute?

Le constructeur automobile allemand Audi, filiale du groupe Volkswagen, a annoncé mardi, la suppression de 9 500 emplois d'ici 2025, en Allemagne, dans le cadre d'un programme visant à faire 6 milliards d'euros d'économies annuelles d'ici 2029.

Audi précise, dans un communiqué, que les départs se feront notamment par non-remplacement de départs à la retraite et sans licenciement. Il indique que les moyens financiers dégagés permettront «d'augmenter la compétitivité» dans le cadre de la «transformation de l'industrie automobile vers la mobilité électrique».

Réduction de capacités de production

La marque a également promis de créer 2 000 «nouveaux postes d'experts» dans des domaines liés à la mobilité électrique et la voiture connectée dont les recrutements se feront en priorité en interne. Actuellement, quelque 90 000 personnes travaillent chez Audi, dont 60 000 en Allemagne. Ventes, chiffre d'affaires et bénéfice opérationnel du constructeur ont reculé sur les trois premiers trimestres de l'année, alors que les autres marques principales du groupe - VW, Skoda et Seat - et la branche automobile dans son ensemble ont progressé.

Dans son rapport du troisième trimestre, le groupe Volkswagen relevait notamment que les suites du désordre causé par l'entrée en vigueur des nouvelles normes antipollution, la hausse des investissements dans les nouvelles technologies et des charges liées au personnel, ont pesé sur les performances de sa filiale haut de gamme. «Nous ne pouvons pas encore être satisfaits de l'évolution chez Audi», avait déclaré le directeur financier du géant, Frank Witter.

Confronté au ralentissement du marché automobile, Audi va notamment réduire les capacités de production de ses deux usines allemandes qui souffrent déjà d'une baisse de la demande. Le constructeur lance ce plan de restructuration quelques mois avant l'arrivée d'un nouveau patron: Markus Duesmann prendra au 1er avril 2020 la direction d'Audi, pour un nouveau départ après l'ère Stadler, entaché par le scandale diesel. Il y remplacera Bram Schot, qui a pris en janvier la direction d'Audi après avoir assuré l'intérim dans la foulée du départ en juin 2018 de Rupert Stadler, renvoyé devant la justice dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • robertnorbert le 26.11.2019 16:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et hop on va supprimer des postes et dire aux autres qui restent - travaillez pour 3 personnes mais en équivalent une personne.. encore de la folie des chiffres et du pressing

  • Superpapa le 26.11.2019 14:37 Report dénoncer ce commentaire

    Wt ce n'est que le début..on attend les 40000 licenciements de la deutche bank ruinée...

  • Superpapa le 26.11.2019 23:06 Report dénoncer ce commentaire

    L'emploi quitte l'Allemagne, il est temps pour moi d'aller m'installer en Russie car avec le bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch, la vie en Russie est radieuse.

Les derniers commentaires

  • Helmutheimat le 27.11.2019 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    La classe ouvrière allemande n'a qu'à s'en prendre à elle même lorsque, il y a quelques années en arrière au moment de la crise, elle a accepté tout et n'importe quoi ( diminution salaires,suppression primes etc... ). Aujourd'hui elle en a le remerciement du patronat. Quand vous voyez qu'on laisse encore travailler en Allemagne, pays européen, des migrants à moins de quatre euros de l'heure, que voulez vous que ça donne. Ce sont les patrons allemands qui se frottent les mains et qui aujourd'hui ne veulent rien lâcher.

  • red taz le 27.11.2019 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dommage que ce soit encore les salariés qui payent l'électrification de la flotte..

  • Superpapa le 26.11.2019 23:06 Report dénoncer ce commentaire

    L'emploi quitte l'Allemagne, il est temps pour moi d'aller m'installer en Russie car avec le bien aimé Président Vladimir Vladimirovitch, la vie en Russie est radieuse.

  • Argent trop cher, trop grand le 26.11.2019 22:40 Report dénoncer ce commentaire

    Le mur se trouve devant. Et il n'est pas en carton, croyez moi. Mon doute, c'est que les autres vont suivre! La guerre, ça éclate comment déjà ? Ah oui, je me souviens maintenant !

  • robertnorbert le 26.11.2019 16:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et hop on va supprimer des postes et dire aux autres qui restent - travaillez pour 3 personnes mais en équivalent une personne.. encore de la folie des chiffres et du pressing