En France

13 novembre 2019 11:14; Act: 13.11.2019 12:08 Print

Blocage à Lyon 2, l'université fermée

L'université Lyon 2, où étudiait le jeune homme qui s'est immolé par le feu la semaine dernière, est de nouveau fermée pour la journée, mercredi.

storybild

(photo: AFP/Jeff Pachoud)

Sur ce sujet
Une faute?

L'université Lyon 2, où étudiait le jeune homme qui s'est immolé par le feu la semaine dernière, a été de nouveau fermée pour la journée, mercredi, après des blocages menés par des étudiants protestant contre la précarité.

«En raison d’un blocage en cours sur le campus Porte des Alpes, les conditions ne permettent pas d’accueillir étudiants et personnels. Par conséquent, le campus PDA sera fermé pour la journée de ce mercredi», explique l’Université Lyon 2 dans un tweet.

Le jeune homme entre la vie et la mort

Ce mouvement de blocage des accès du campus a été mené tôt dans la matinée à l'appel de plusieurs syndicats au lendemain d'une journée de mobilisation en hommage à l'étudiant lyonnais qui s'est immolé le 8 novembre en laissant un message interpellant les pouvoirs publics sur la précarité.

Brûlé à 90%, le jeune homme était toujours mardi entre la vie et la mort à l'hôpital Edouard Herriot de Lyon, selon des sources syndicales qui n'avaient pas reçu de nouvelles informations mercredi.

Silence

«Ce qui justifie cette opération de blocage, c'est le refus de l'équipe de la présidence de l'université, du rectorat et du gouvernement d'entamer un dialogue avec les étudiants», a expliqué à l'AFP Bastien Pereira Besteiro, enseignant à Lyon 2 et militant de Sud-Éducation.

«À chaque demande de dialogue, la réponse c'est le silence. La ministre (de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal) se contente de communiquer sur de petits troubles et pas sur les problèmes des étudiants, c'est simplement indécent», a-t-il ajouté.

«Précarité, le vrai sujet»

Mardi soir, la ministre a condamné «fermement» «les violences et les dégradations qui ont eu lieu en marge des rassemblements» tenus dans la journée dans une quarantaine de villes.

À Paris, des étudiants ont arraché la grille d'entrée de son ministère, tandis que des rassemblements ont aussi perturbé les cours sur des campus de Lyon et Lille. À la faculté de droit de Lille, une conférence de François Hollande a notamment dû être annulée.

«Le mouvement va continuer tant qu'il n'y aura pas de réponse satisfaisante à ce problème politique qui est la précarité, c'est le vrai sujet», a prévenu M. Pereira Besteiro. Une assemblée générale est prévue jeudi sur le campus de Lyon 2 à Bron, commune limitrophe de Lyon, pour décider de la suite du mouvement.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Freddo le 13.11.2019 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ok précarité, mais le gars triple son année...A un moment...

  • Grand Maître le 13.11.2019 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont raison, on doit donner plus de moyens aux étudiants en baissant voir supprimer les transports, des remises plus importantes sur leur achat de nourriture. On le fait pour les migrants !!!

  • Réflexion le 13.11.2019 15:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Calculé sur base des revenus des parents... OK. Et si ces mêmes parents qui le pourraient mais qui au final n'interviennent pas ou pas assez aux frais de leur enfant-étudiant... L'étudiant reçoit alors peut-être une bourse moins élevée du fait des revenus de ses parents. Ne devrait-on pas penser aux étudiants sans prendre leurs parents en considération ? Adapter la bourse de chaque étudiant sur base de certains critères sans ceux des parents ?

Les derniers commentaires

  • Réflexion le 13.11.2019 15:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Calculé sur base des revenus des parents... OK. Et si ces mêmes parents qui le pourraient mais qui au final n'interviennent pas ou pas assez aux frais de leur enfant-étudiant... L'étudiant reçoit alors peut-être une bourse moins élevée du fait des revenus de ses parents. Ne devrait-on pas penser aux étudiants sans prendre leurs parents en considération ? Adapter la bourse de chaque étudiant sur base de certains critères sans ceux des parents ?

    • Réalité le 13.11.2019 18:13 Report dénoncer ce commentaire

      @Réflexion : Si les parents ont des revenus, pas d'excuse! ils ont fait des enfants, ils doivent les assumer ! Qu'on installe un tribunal de première urgence pour juger ces cas, ainsi que pour ceux qui ne paient pas les pensions alimentaires ! Si on ne veut pas payer, on ne fait pas d'enfant ! Un enfant, ça coûte cher, c'est vrai mais il faut y penser avant. Qui va payer vos bonnes idées à tous? vous payez déjà des impôts ? Je compatis mais on ne peut pas tout faire payer aux autres, l'Etat ne peut faire face à tout .

  • Tristesse le 13.11.2019 12:24 Report dénoncer ce commentaire

    Le seul moyen est que les facs proposent tous les cursus possibles et que les étudiants puissent rester dans leur famille. L'état ne peut financer le logement et la nourriture d'étudiant éloigné de leur famille, famille elle même incapable d'assumer ces besoins minimum.

  • Grand Maître le 13.11.2019 11:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont raison, on doit donner plus de moyens aux étudiants en baissant voir supprimer les transports, des remises plus importantes sur leur achat de nourriture. On le fait pour les migrants !!!

    • pioups le 13.11.2019 12:35 Report dénoncer ce commentaire

      c'est sur qu'en france avec le coût d'une université ils sont pas assez aidé...

  • Victot Hugo le 13.11.2019 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y en a ras le bol de ces critères de revenus des parents pour obtenir une bourse... et des prix pratiqués par le Crous... et des tarifs bancaires afin d’obtenir un prêt étudiant et ses conditions !! C’est tout un système qui il faut changer en France.... fiscalité comprise... Si Macron reste silencieux alors... les gilets jaunes, étudiants, travailleurs pauvres, syndicats vont être dans la rue... et bientôt le chaos... et bientôt le bulletin de vote....

  • Freddo le 13.11.2019 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Ok précarité, mais le gars triple son année...A un moment...