En Italie

10 août 2020 21:33; Act: 11.08.2020 10:01 Print

Cinq députés veulent bénéficier d'une aide Covid

Des parlementaires italiens sont sous le feu des critiques, après avoir demandé l’aide dévolue aux personnes en grande difficulté financière en raison du Covid-19.

storybild

Les journaux affirment en outre que quelque 2 000 autres responsables politiques, dont des maires et des conseillers communaux ou régionaux, auraient également fait la demande. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La demande de cinq députés italiens de bénéficier d'un «Bonus Covid» de 600 euros mensuels, institué en théorie pour des personnes en grande difficulté financière, suscitait lundi une vive polémique en Italie et un tollé au sein de sa classe politique.

Des indiscrétions parlementaires, révélées dimanche par le quotidien La Repubblica puis reprises lundi par la presse italienne, pointent du doigt cinq députés «voleurs» anonymes, qui seraient issus des rangs de la Ligue (extrême droite), du Mouvement Cinq étoiles (au pouvoir) et du parti Italia Viva (parti dissident du Parti démocrate).

6,9 milliards d'euros de «Bonus Covid»

Les journaux affirment en outre que quelque 2 000 autres responsables politiques, dont des maires et des conseillers communaux ou régionaux, auraient également fait la demande. Cette aide, prévue sans limite de revenus dans deux décrets gouvernementaux, était d'un montant de 600 euros pour les mois de mars et avril, puis de 1000 euros au titre du mois de mai. Elle s'adresse par exemple à des activités soumises à la TVA, à des travailleurs indépendants, à des saisonniers, affectés par la pandémie du coronavirus.

Des vérifications sur les demandeurs faites par un organisme antifraude gouvernemental ont conclu que cinq députés auraient bénéficié d'un bonus de 600 euros, selon la presse italienne. Au total 6,9 milliards d'euros de «Bonus Covid» ont été distribués aux Italiens durant ces trois mois. «C'est honteux, vraiment indécent», a réagi le ministre italien des Affaires étrangères Luigi di Maio (Mouvement Cinq étoiles) sur les réseaux sociaux. «Il faut qu'ils présentent des excuses aux Italiens, restituent l'aide et démissionnent», a-t-il asséné, à l'instar du président de la chambre des députés Roberto Fico, de la même formation.

«Aurais-je dû y renoncer?»

«Qui qu'ils soient, ils doivent être suspendus immédiatement», a lancé le chef de la Ligue, Matteo Salvini, en s'érigeant également comme un défenseur de la moralité en politique, a rapporté l'agence de presse Agi.

Le parti Italia Viva a assuré de son côté qu'aucun de ses députés n'avaient demandé une telle prime. Les députés italiens touchent près de 13 000 euros nets mensuels, entre indemnité (plus de 5000 euros), remboursements de frais et emploi de collaborateurs. Aucun député concerné ne s'est manifesté publiquement, mais une conseillère municipale de Milan (nord) s'est dénoncée sur les réseaux sociaux, expliquant «ne pas vivre de la politique» et être travailleuse indépendante.

«J'ai reçu le Bonus Covid. Aurais-je dû y renoncer?», s'est justifiée Anita Pirovano, critiquant toutefois l'absence d'un plafonnement de revenus pour toucher cette aide. L'affaire est aussi l'occasion pour l'opposition de vivement critiquer le saupoudrage d'une grande quantité d'aides par le gouvernement.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Magnoni Papponi le 10.08.2020 22:43 Report dénoncer ce commentaire

    L'infini appétit

  • europe le 11.08.2020 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    cela vient des aides européennes?

  • confisquer le 11.08.2020 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    sa c'est les copain de Sassuolo president du parlement europen les voleurs du PD , ,tout est dit . les mafiosi d' italie

Les derniers commentaires

  • Anna le 11.08.2020 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg a aussi son lot de profiteurs qui ont usé du congé parental extraordinaire et autres aides en tout genre distribuées sans condition ni contrôle

  • capucine le 11.08.2020 17:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en France c est le parti RN qui avait mis ses employés en chômage technique, payés par l État pendant le confinement, comme quoi les populistes se ressemblent

  • confisquer le 11.08.2020 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    sa c'est les copain de Sassuolo president du parlement europen les voleurs du PD , ,tout est dit . les mafiosi d' italie

  • europe le 11.08.2020 16:15 Report dénoncer ce commentaire

    cela vient des aides européennes?

  • veritis le 11.08.2020 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @sahra il y a une solution. déménager à la frontière et surtout, aller bosser