Aux États-Unis

04 août 2020 18:54; Act: 05.08.2020 16:47 Print

Le Pentagone a testé un missile intercontinental

L'US Air Force a lancé, mardi, un missile intercontinental au dessus du Pacifique. Selon elle, l’opération n’est «pas une réponse» aux tensions dans le monde.

Sur ce sujet
Une faute?

Les États-Unis ont annoncé avoir testé mardi avec succès un missile balistique intercontinental (ICBM) Minuteman III équipé de trois ogives, dont le lancement a été déclenché par des militaires à bord d'un poste de commandement aéroporté.

Le missile a été lancé à 0h21 depuis la base aérienne de Vandenberg, en Californie, et a parcouru quelque 6 760 km au-dessus du Pacifique avant de s'abîmer en mer près de l'atoll de Kwajalein, dans les îles Marshall, a annoncé l'armée de l'air dans un communiqué.

Les spécialistes de l'US Air Force se trouvaient à bord d'un Boeing E-6, un avion dérivé du Boeing 707, capable de communiquer avec l'ensemble du commandement militaire, pour «montrer l'efficacité et la fiabilité de ce commandement aéroporté».

Le missile, qui n'était pas armé, était équipé de trois «véhicules de rentrée», l'ogive qui contient chaque tête nucléaire d'un ICBM, a précisé l'US Air Force.

«Véhicules de rentrée»

«Le Minuteman III a 50 ans et la poursuite des tests est essentielle pour nous assurer de sa fiabilité jusqu'aux années 2030, lorsque le successeur du Minuteman, le programme GBSD (Ground Base Strategic Deterrent) sera mis en place», a noté le colonel Omar Colbert, chef des essais, cité dans le communiqué.

Le Minuteman III est le seul missile sol-air de l'arsenal nucléaire des États-Unis depuis 2005. Il est installé dans des silos de lancement répartis sur trois bases militaires américaines, dans le Wyoming, le Dakota du Nord et au Montana. Les missiles Trident, lancés depuis la mer, sont déployés à bord des sous-marins américains et les bombes nucléaires transportées par les bombardiers stratégiques. L'armée de l'Air a précisé que cet essai était prévu depuis des mois et ne représentait «pas une réponse ou une réaction aux événements dans le monde ou aux tensions dans la région».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Atchoum le 04.08.2020 19:29 Report dénoncer ce commentaire

    Non ce n'est pas une réponse ou une réaction aux tensions, juste les US qui veulent jouer à "Qui a la plus grosse" ....

  • Eschois le 04.08.2020 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Comme c'est bizarre en pleines tensions les US testent un missile dans le pacifique en direction de la Chine mais ils disent que c'est normal... Et vous croyez que les chinois vont vous croire...

  • Gérard le 04.08.2020 21:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec l'impérialisme conquérant de la Chine et le revanchisme militariste de l'URSS/Russie, ils n'ont pas le choix ! L'Europe devrait se réarmer plus activement elle aussi !

Les derniers commentaires

  • Gérard le 04.08.2020 21:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec l'impérialisme conquérant de la Chine et le revanchisme militariste de l'URSS/Russie, ils n'ont pas le choix ! L'Europe devrait se réarmer plus activement elle aussi !

    • le belge le 05.08.2020 13:16 Report dénoncer ce commentaire

      Gérard, pensez vous que vous êtes drôle?

    • TontonB le 05.08.2020 14:32 Report dénoncer ce commentaire

      Oh mon dieu, pauvre Gérard, je ne dis pas plus!

  • Eschois le 04.08.2020 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Comme c'est bizarre en pleines tensions les US testent un missile dans le pacifique en direction de la Chine mais ils disent que c'est normal... Et vous croyez que les chinois vont vous croire...

  • Atchoum le 04.08.2020 19:29 Report dénoncer ce commentaire

    Non ce n'est pas une réponse ou une réaction aux tensions, juste les US qui veulent jouer à "Qui a la plus grosse" ....