Incendies en Australie

07 janvier 2020 07:26; Act: 07.01.2020 09:58 Print

Les fumées ont atteint le continent américain

Ces fumées des incendies australiens ont parcouru plus de 12 000 km avant d'être visibles au Chili et en Argentine, lundi.

Sur ce sujet
Une faute?

Des fumées des gigantesques incendies qui ravagent l'Australie ont atteint le Chili et l'Argentine, ont annoncé lundi les services météorologiques de ces deux pays sud-américains. Elles ont parcouru plus de 12 000 km au-dessus du Pacifique.

En début de journée, «le soleil (a été marqué) de tons rouges en raison d'un nuage de fumée provenant des incendies» australiens, a indiqué à l'AFP Patricio Urra, un responsable de l'institut de météorologie chilien. Le nuage de fumée se situe à 6 000 mètres d'altitude et aucun phénomène météorologique n'est annoncé qui pourrait le faire descendre vers la surface de la terre, a-t-il expliqué.

Dans le même temps, le Service météorologique national d'Argentine (SMN) a diffusé des images satellite montrant le nuage de fumée «transporté par les systèmes de fronts qui se déplacent d'ouest en est».

«Quelle conséquence cela peut avoir ? Aucune vraiment importante, seulement un coucher du soleil et un soleil un peu plus rougeâtres», a indiqué le SMN sur Twitter.

L'entreprise de météorologie Metsul, une référence en la matière dans la région, a indiqué que les fumées pourraient également atteindre Rio Grande do Sul, l’État le plus méridional du Brésil. L'Australie est en proie depuis septembre à de gigantesques incendies qui ont fait 24 morts et dévasté une superficie presque équivalente à l'île d'Irlande.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Phi le 07.01.2020 07:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui la faute de Trump .

  • L arroseur le 07.01.2020 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    La nature se rattrape comme elle peut. On oserait parler de karma ???

  • non mais le 07.01.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    L'Australie ne fait vraiment rien pour reduir les emissions de CO2

Les derniers commentaires

  • cbo le 07.01.2020 14:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel pays réduit ses émissions de CO2 ??? Aucun en sachant que plus de 88 % de l’énergie utilisée est d’origine fossile (gaz, pétrole, charbon) Plus de la moitié de l’électricité produite dans le monde est issu de centrale à charbon notamment en allemagne où la conscience écologique est forte. Le profit, la société de consommation et nos habitudes de vie si durent à changer ne vont qu’augmenter les conséquences désastreuses du changement climatique par de graves phénomènes de sécheresse et d’incendie comme ceux vécus malheureusement en australie. Reprenons le pouvoir des urnes, agissons tous ensemble, consommons intelligemment et avec pragmatisme, notre humanité n’en sortira que grandi. Notre terre s’en remettra, nous ce n’est pas certain. Agissons tous ensemble.

  • L arroseur le 07.01.2020 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    La nature se rattrape comme elle peut. On oserait parler de karma ???

  • Mimivergetures le 07.01.2020 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Luxembourg ça sent le feux de plus en plus fortement le soir :-(

  • non mais le 07.01.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    L'Australie ne fait vraiment rien pour reduir les emissions de CO2

  • la trois le 07.01.2020 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    amérique du sud. c'est plus précis