Coronavirus

05 juin 2020 20:28; Act: 05.06.2020 21:46 Print

Les symptômes persistent dans 10 à 15% des cas

Des milliers de personnes disent souffrir d'un «Covid persistant», avec des symptômes en «montagnes russes», ce qui laisse les médecins souvent démunis.

storybild

Des milliers de gens doivent apprendre à vivre avec le virus. (photo: AFP/Bertrand Guay)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ne pas se réjouir trop vite». Depuis mars, Juliette, 49 ans et Marie*, 33 ans, vivent «tant bien que mal» avec des symptômes en «montagnes russes». Comme elles, des milliers de personnes disent souffrir d'un «Covid persistant», laissant les médecins souvent démunis.

«Le matin, c'est le calendrier de l'Avent: vous vous réveillez, vous lancez les dés, vous ne savez pas ce que vous allez avoir comme symptômes dans la journée», raconte Marie*, une psychologue clinicienne de 33 ans, sans antécédent médical. Tachycardie, difficultés respiratoires, brûlures thoraciques, troubles nerveux, phlébite... Depuis le 10 mars, où les premiers symptômes de type «grippaux» sont apparus, elle oscille entre des «jours meilleurs en ayant l'impression d'être guérie» et des «grosses rechutes inquiétantes», nécessitant une hospitalisation à deux reprises, mais sans avoir été testée.

«Le cœur qui s'emballe»

«Mi-avril, j'allais mieux alors mon cardiologue m'a dit de faire de l'exercice, j'ai fait du vélo d'appartement pendant 10 minutes, je me suis retrouvée clouée au lit pendant 48 heures car mon cœur battait à 150», raconte-t-elle, avec «l'impression de respirer dans une paille».

Seule et «dans l'inconnu7, sa médecin généraliste lui affirmant qu'elle «somatisait, elle (@lapsyrevoltee) décide de créer le hashtag #aprèsJ20, pour «fédérer les malades dans son cas. Des centaines de personnes, 80% de femmes assez jeunes, la contactent rapidement.

C'est le cas d'Aziza, 36 ans, agent RATP en congé parental d'éducation. Très sportive et en bonne santé, elle connaît des symptômes du coronavirus (fièvre, courbatures, fatigue intense, perte d'odorat et de goût) depuis le 21 mars, avec une «rechute totale, comme au premier jour, fin avril». Elle souffre alors de migraines, puis rapidement de tachycardie avec «le cœur qui s'emballe» et «d'un essoufflement malgré peu d'efforts».

«Le système immunitaire se met en marche»

Comme Marie, cette mère de trois enfants se sent délaissée par le corps médical. «Je suis allée plusieurs fois aux urgences et tous les médecins m'ont répété que c'était l'anxiété et psychologique», regrette-t-elle, malgré une «sérologie positive» indiquant qu'elle a été en contact avec le coronavirus SARS-CoV-2.

Selon Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), sollicité par ces patients aux syndromes persistants, «l'hypothèse forte retenue est une réaction de type inflammatoire de la machinerie du système immunitaire». «Ce n'est plus le Covid, c'est la résultante du Covid, c'est-à-dire que le système immunitaire se met en marche pour nettoyer ce virus et cela entraîne une grande fatigue», précise l'infectiologue.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • patience le 05.06.2020 21:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quel vaccin?

  • nohumanhater le 06.06.2020 08:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Septicémie après un vaccin mais lol, vous savez ce que c’est une septicémie avant de dire n’importe quoi?

  • n'imp le 06.06.2020 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on ne guérit pas du VIH mais ça n'a jamais été caché. Il faut arrêter de complotter comme ça

Les derniers commentaires

  • pil/poil le 06.06.2020 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Une prise de sang pour connaitre ses taux de vitamines, sel minéraux , oligo éléments et tout remettre dans les normes et ça ira mieux le système immunitaire est assez fort dans de bonnes conditions pour facilement combattre le covid-19, les enfants le prouvent ils sont peux symptomatique et peux contagieux a cause de leur système immunitaire qui est encore au top, mais ca aucun médecin ou spécialiste ne va vous le dire sinon les bénéfices pour les groupes pharma chuterons

    • Unicorn le 06.06.2020 21:21 Report dénoncer ce commentaire

      n'importe quoi, le système immunitaire est complexe, et les scientifiques ne le comprennent pas, beaucoup d'hypothèses et d'études, beaucoup de morts du covid-19 à cause d'une sur-réaction du S.I. appelé orage cytokinique. Un bon résultat sanguin n'est pas une garantie, et s'il y a des dérèglements, cela ne se redresse pas en quelques jours, il y a peut-être des causes profondes, des problèmes absorption, et les jeunes, avec leur fast-food et coca, un S.I. fort, laissez-moi rigoler, ils sont malades sans arrêt, demandez les profs.. Et c'est plutôt cela la raison de leur résistance.

  • ITA le 06.06.2020 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les symptomes persistent mais ils sont parfaitement traitables et guerrisables avec une simple thérapie, alors stop avec ce #Peurvirus !

  • resident le 06.06.2020 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après la terrible première vague qui n’est jamais venue (110 morts lol), la deuxième vague qui ne vient pas, on prétend nous faire peur avec des guérisons qui n’en sont pas

    • WhaleWhisperer le 06.06.2020 15:57 Report dénoncer ce commentaire

      La première vague était bien là autour de la 2e semaine de mars, mais contrairement à plusieurs autres pays européens, elle a été freinée suffisemment tôt et efficacement au Luxembourg, pour ne pas aboutir dans une catastrophe majeure. A ce sens le Luxembourg avait plus de chance que la France ou la Belgique. Il faut dire aussi qu'au pire moment, le degré de contagion au Luxembourg été supérieur aux pays voisins, mais le facteur déterminant est que celà a été freiné efficacement par le lockdown.

  • Titus le 06.06.2020 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai mon entorse du bras qui s'est infectée après un vaccin contre le paludisme et j'ai perdu un œil.

  • n'imp le 06.06.2020 09:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on ne guérit pas du VIH mais ça n'a jamais été caché. Il faut arrêter de complotter comme ça

    • WhaleWhisperer le 06.06.2020 16:04 Report dénoncer ce commentaire

      Le VIH n'est pas le seul virus qui reste dans l'organisme à vie, même sans maladie. C'est vrai aussi pour le virus de la Varicelle dont des quantités très faibles peuvent rester, après la maldie de Varicelle.

    • @WhaleWhisperer le 07.06.2020 12:42 Report dénoncer ce commentaire

      c'est vrai mais notre système immunitaire arrive normalement à le combattre!