Catalogne

18 octobre 2019 19:13; Act: 18.10.2019 20:01 Print

Un demi-​​million de manifestants à Barcelone

Quelque 525 000 personnes ont manifesté vendredi à Barcelone contre la condamnation des dirigeants indépendantistes catalans.

storybild

525 000 personnes ont participé à cette manifestation. (photo: AFP/Lluis Gene)

Sur ce sujet
Une faute?

Après plusieurs nuits de violences, plus d'un demi-million d'indépendantistes catalans ont manifesté dans les rues de Barcelone vendredi, jour de grève générale, contre la condamnation de leurs dirigeants par la justice espagnole.

Théâtre la veille de nouveaux heurts entre manifestants et policiers - dont témoignent l'asphalte calciné et des vitres brisées -, l'avenue chic du Paseo de Gracia était noyée sous une marée humaine jaune, rouge et bleu, les couleurs du drapeau indépendantiste. Selon la police municipale, 525 000 personnes ont participé à cette manifestation dans une ambiance festive.

Au même moment, des échauffourées opposaient militants radicaux mettant le feu à des poubelles aux policiers près du commissariat central de la ville. Avec pour mot d'ordre «Liberté», des colonnes de dizaines de milliers de séparatistes, parties mercredi de cinq villes de la région, ont convergé dans la métropole pour cette manifestation monstre.

«Cela fait des années que nous revendiquons (l'indépendance) avec beaucoup de patience et nous espérons que (cette mobilisation) sera le détonateur pour que la situation change», a déclaré David Blanco, un agent commercial de 56 ans.

Grève générale

Au cinquième jour de actions de protestation contre cette sentence, les indépendantistes ont aussi organisé une grève générale dont les effets étaient manifestes dans cette riche région pesant un cinquième du PIB espagnol.

À Barcelone, la célèbre basilique de la Sagrada Familia a dû fermer ses portes tandis que l'opéra du Liceu a annulé sa représentation vendredi. La majeure partie des stands du marché de la Boqueria, très prisé par les touristes, et de nombreux commerces étaient fermés.

Selon les autorités, 57 vols ont été annulés à l'aéroport, tandis que plusieurs routes ont été coupées.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Henry le 18.10.2019 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un tel manque à la démocratie... il y a clairement plus que 5000 personnes dans les rues. Qu on leur donne plus d indépendance. Comme aux flamands, comme aux anglais...

  • Riche ? le 18.10.2019 19:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je lis riche région, on croirait que c'est une des riches région d'Europe. Pourtant le pib par habitant est 10% inférieur par rapport à la France, 20% par rapport à l'Allemagne, 15% par rapport à Madrid, par rapport au Luxembourg n'en parlons pas.

  • Le Criméen le 18.10.2019 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut pas les empêcher de devenir indépendant mais qui va les annexer après s'ils sont seuls ?

Les derniers commentaires

  • MBV le 19.10.2019 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’était pour protester contre la condamnation pas pour l’indépendance... il faut pas mélangé les concepts

  • Ben-J le 19.10.2019 03:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est si dommageable pour la ville, quid du tourisme et ses revenus pendant cette période de heurts!!!

  • Raymond le 18.10.2019 23:20 Report dénoncer ce commentaire

    Militer pour obtenir démocratiquement l'indépendance, c'est à dire une majorité au niveau national, c'est une chose. Se déclarer indépendant en violation des lois de son propre pays, c'est autre chose. L'activité consistant à nuire à son pays, à le diviser, à détruire son unité, ça porte un nom. Et ça n'a rien de respectable.

    • Michel le 19.10.2019 11:56 Report dénoncer ce commentaire

      Les Catalans ont la majorité à niveau national: voilà pourquoi le Gouvernement catalán est pour l'indépendance. Ou bien quelqu'un peut croire qu'il leur faudrait aussi une majorité d'Espagnols?

  • Le Criméen le 18.10.2019 23:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut pas les empêcher de devenir indépendant mais qui va les annexer après s'ils sont seuls ?

  • Luxdest le 18.10.2019 23:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut respecter la démocratie des urnes, 6 ou 7 % des députés sont pour l'indépendance et 15% pour autoriser un referendum, le reste 75 à 80 % contre les 2.

    • @Luxdest le 19.10.2019 00:15 Report dénoncer ce commentaire

      Vous oubliez le référendum qui a voté à la majorité l'indépendance. Cela risque de devenir une situation comme en Irlande du Nord (IRA) ou comme au Pays Basque (ETA), sauf que les catalans sont très nombreux et Madrid ne pourra pas s'y opposer.