En France

09 janvier 2020 15:07; Act: 09.01.2020 15:14 Print

Une erreur d'affichage sème le chaos au magasin

Des téléviseurs à écran plat étaient affichés à 30 euros au lieu de 430, mercredi soir, dans un hypermarché Casino de Montpellier. Le bug a provoqué une intervention policière.

Sur ce sujet
Une faute?

Les personnes qui faisaient leurs emplettes à l'hypermarché Casino, mercredi soir, à Montpellier (sud), ont cru avoir droit à une offre promotionnelle mirobolante: des téléviseurs Philips de 55 pouces étaient vendus 30,99 euros, alors que leur prix normal était de 430,99 euros. Une action exceptionnelle à ne pas manquer? Que nenni: il s'agissait d'une simple erreur d'affichage du prix sur les écrans des télévisions, explique «Midi Libre».

Croyant dur comme fer à une occasion en or, quelque 150 clients se sont passés le mot et le rayon a rapidement été pris d'assaut. Sur une vidéo, on peut même voir des gens se présenter aux caisses avec huit cartons de téléviseurs. Se rendant compte de la méprise, la direction du magasin a donné comme consigne aux caissiers d'expliquer aux clients qu'ils s'agissait d'une erreur et de leur réclamer le prix normal. Mais les consommateurs n'ont rien voulu savoir.

«Je ne vais pas bouger d'ici. La loi sur la protection des consommateurs est claire, les clients doivent payer les prix affichés, même s'il s'agit d'une erreur. Là, c'est un bug, ça n'a rien à voir avec le coup d'envoi des soldes», a expliqué un jeune homme à actu.fr. La direction étant dépassée par les événements, la police a été contrainte d'intervenir: le magasin n'a pu baisser le rideau qu'à une heure du matin.

Le même incident est survenu dans une enseigne de Nîmes. Sous pression, les responsables du magasin ont laissé partir les clients avec leur télévision à 30 euros.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gazeleau le 09.01.2020 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Demander à payer le prix affiché pour SA tv qu'on est venu acheter, OK. Mais en prendre 8 d'un coup c'est malhonnête, c'est avouer qu'on est venu pour abuser, et la loi ne s'applique plus car c'est pour la revente. Les gens sont de mauvais foi!

  • ConsommationExpress le 09.01.2020 16:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont les mêmes qui disent ne pas pouvoir acheter à manger à la fin du mois. Mais pour sortir 240e pour acheter 8 TV, il n'y a pas de souci (il faut bien avancer l'argent le temps de les revendre). pitoyable société qui préfère "mourir" de faim et laisser ses enfants dans la misere pour avoir le dernier appareil technologique pour simplement s'afficher sur les réseaux sociaux...

  • TopsyKrett le 09.01.2020 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cela me rappelle des images dans les années 80, en Somalie, lors des distributions de nourriture. Le RIZ a certe...changé de couleur mais la misère humaine reste la même et ceux qui la provoque, l’alimente et la chapeaute......sont exactement les mêmes

Les derniers commentaires

  • cvrai le 11.01.2020 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de cadeaux entre humains les gens se doutaient bien qu il s agissait d une Erreur et tel la jungle ..même pas les animaux sont honnête ,ont profité et savent très bien les dégâts après sur celui qui a fait l erreur humaine et qui sera sanctionné. Honte

  • Cicéron le 10.01.2020 14:11 Report dénoncer ce commentaire

    Les magasins ne peuvent pas légalement vendre à perte. Le prix erronné étant tellement dérisoire par rapport au cout réel. Le principe communlément admis (selon lequel le client doit pouvoir bénéficier du meilleur prix) est caduque. Dans ce cas précis le client n'a d'autre choix que de porter plainte contre le magazin.

  • lea le 10.01.2020 12:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gens ont eu raison la loi est la loi

  • Ils etaient fort minables le 10.01.2020 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Cela montre la mauvaise foi des acheteurs qui font semblant d'ignorer ce qui mainfestement est une erreur d'etiquetage. Ces gens demandent un etat providence (cf gilets jaunes) mais cherchent a profiter sans vergogne de l'erreur des autres : lamentable !

    • je ne sais pas c'est qui les minables le 10.01.2020 14:49 Report dénoncer ce commentaire

      et pourtant il n'ont pas tort. Si le prix est affiché tel quel et même si c'est la moitié du prix réel, les gens ont le droit de l'acheter au prix annoncé. Un prix reste un prix.

  • Me le 10.01.2020 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je trouve que il y a souvent des erreurs en magasin... en tous cas les gens n'on plus aucun savoir vivre. il y a encore quelques jours on vous souhaitait les meilleurs voeux et a présent on n'hésite pas a vous grimper dessus sans politesse pour avoir la dernière miette. triste époque

    • Ricardo T le 10.01.2020 14:15 Report dénoncer ce commentaire

      Dans tous les cas le magasin doit assumer l'erreur, mais dans ce cas précis il n'a pas le droit de faire la vente.