Caroline Receveur

29 octobre 2018 15:54; Act: 29.10.2018 18:02 Print

Attaquée, elle se défend d'être une mauvaise mère

L'influenceuse aux 2,9 millions d'abonnés en a assez que les haters critiquent sa façon d'avoir accouché et d'élever son petit Marlon. Elle a poussé un coup de gueule.

storybild

Le petit Malon est né le 6 juillet dernier. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

Après plusieurs mois d'absence sur son blog, Caroline Receveur a tenu à raconter son accouchement et sa nouvelle vie avec son petit Marlon, né le 6 juillet dernier. Et si la jeune femme s'attendait sans doute à voir apparaître des commentaires négatifs - «Sachez que mon expérience est propre, que je n’incite personne à faire les mêmes choix que moi, ni même à les comprendre», avait-elle conclu - elle ne s'attendait sans doute pas à un tel déferlement sur les réseaux sociaux.

De nombreux internautes lui ont reproché d'être «une mauvaise mère» parce qu'elle avait programmé une césarienne de confort, qu'elle n'allaitait pas et qu'elle avait embauché une nurse «sortie de maternité» qui lui venait surtout en aide la nuit. Un récit de ses premiers pas de maman qui a suscité plus de 1 000 commentaires que la blogueuse de mode n'a pas censuré sur son site. «Le plus choquant dans l’histoire c’est qu’un hôpital ait accepté ce "caprice" (NDLR: césarienne de confort)», écrit une internaute. «Réserver une salle de bloc opératoire pour satisfaire la simple convenance d’une future maman sans raison médicale est un peu égoïste», écrit une autre. À propos de la nounou de nuit, une autre confie: «Je trouve que c’est notre rôle de parents de se lever la nuit pour s’occuper de son enfant».

Des commentaires plutôt softs par rapport à ce qu'on pouvait lire sur les réseaux sociaux:

Des commentaires qui ont horripilé l'influenceuse: «J’ai de plus en plus de mal avec la négativité et la bêtise qui émergent des réseaux sociaux (et ça ne risque pas de s’améliorer avec le temps)», a-t-elle répliqué dans sa story Instagram. «Le rôle de maman ne donne pas tous les droits, encore moins celui de critiquer, juger et insulter les autres mères simplement parce qu’elles ne pensent ou ne font pas comme vous. Apprenez la tolérance, la bienveillance et redescendez de votre planète de "mamans parfaites" que vous n’êtes pas». Voilà qui est dit.

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sandy le 29.10.2018 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme c’est drôle, elle accepte de balancer sa vie sur le net et de vivre de ce genre d’emploi, mais elle n’accepte pas la contre partie. Elle n’a qu’à arrêter les réseaux sociaux, personne ne lui avait demander de raconter son accouchement et le reste...

  • You make my day le 29.10.2018 22:31 Report dénoncer ce commentaire

    L'influenceuse vous dites ? Omg je vieillis !

  • Maeva le 29.10.2018 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En effet, des gens ont le droit de ne pas être d’accord mais on n’a pas le droit de manquer de respect ou de critiquer ses choix. C’est son corps et sa vie. Elle ne fait de mal à personne. Gardons notre énergie pour ceux qui font vraiment du mal. Et laissez en paix une femme avec ses choix de maternité. C’est une étape relativement difficile à traverser que seules les femmes peuvent comprendre, et encore, car nous ne sommes pas toutes égales avec nos corps et nos réactions hormonales ! Donc laissons à chacune sa liberté.

Les derniers commentaires

  • Mr. Maniac le 30.10.2018 07:33 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre enfant

  • You make my day le 29.10.2018 22:31 Report dénoncer ce commentaire

    L'influenceuse vous dites ? Omg je vieillis !

  • Maeva le 29.10.2018 21:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En effet, des gens ont le droit de ne pas être d’accord mais on n’a pas le droit de manquer de respect ou de critiquer ses choix. C’est son corps et sa vie. Elle ne fait de mal à personne. Gardons notre énergie pour ceux qui font vraiment du mal. Et laissez en paix une femme avec ses choix de maternité. C’est une étape relativement difficile à traverser que seules les femmes peuvent comprendre, et encore, car nous ne sommes pas toutes égales avec nos corps et nos réactions hormonales ! Donc laissons à chacune sa liberté.

  • Sandy le 29.10.2018 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme c’est drôle, elle accepte de balancer sa vie sur le net et de vivre de ce genre d’emploi, mais elle n’accepte pas la contre partie. Elle n’a qu’à arrêter les réseaux sociaux, personne ne lui avait demander de raconter son accouchement et le reste...

  • Opinion le 29.10.2018 16:42 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut bien que cette Influenceuse accepte que des gens n'ont pas envie de se laisser influencer. Elle fait la promotion d'un style de vie que d'autres rejettent, ça s'appelle la démocratie Madame.

    • Jean-Daniel le 29.10.2018 17:14 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait. D'autant plus que au final ses décisions ressemblent vraiment à "je prends les bons côtés, le reste je paye des gens pour qu'ils fassent ce que je n'assume pas". Si elle n'a pas envie de se faire pourrir sur internet elle n'a qu'à se retirer des réseaux sociaux, des millions de gens vivent très bien sans, mais c'est vrai qu'il faudrait trouver un autre travail que le lobbying car au final c'est bien ce que c'est sauf qu'au lieu de le faire auprès de politiques elle le fait envers le grand public.