Contrefaçons

04 août 2020 14:07; Act: 04.08.2020 14:37 Print

De faux AirPods vantés par Kylie et Kendall Jenner

Les vedettes de téléréalité font partie des dizaines d’influenceurs faisant la promotion sur Instagram de la vente d’imitations de produits d’Apple.

storybild

L’une des publicités épinglées par la «BBC», avec un code explicite pour le rabais. (photo: BBC click)

Sur ce sujet
Une faute?

Les produits ressemblent comme deux gouttes d’eau à l’original. Mais la qualité et leur prix sont loin de s’en rapprocher. Ce sont quelques-unes des caractéristiques des imitations d’AirPods et autres Apple Watch qui sont en vente à prix cassés sur la Toile. Ces produits peuvent parfois en plus compter sur des ambassadeurs de renom. La BBC a notamment épinglé sur Instagram les sœurs Kylie et Kendall Jenner, plus de 320 millions d’abonnés à elles deux, qui ont refusé tout commentaire. Leurs photos faisant la promotion de faux AirPods ont également été allègrement copiées et republiées par d’autres adeptes du dropshipping.

Les influenceurs promeuvent en effet des liens vers des sites web qui reçoivent les produits directement de Chine de la part de vendeurs anonymes, conformément à ce mode de vente. Ils sont pourtant censés citer leurs sponsors et éviter de faire de la promotion de contrefaçons. Instagram a rappelé qu’ils doivent respecter les lois locales et le droit des marques avant d’accepter des partenariats payants.

De son côté, Apple affirme que les écouteurs clonés enfreignent ses droits de propriété intellectuelle. Mais il est peu probable que la firme de Cupertino ouvre une action contre les sœurs Jenner, estime la BBC. Ce business des imitations est en tout cas florissant, si l’on en croit Kevin David. «Certains de mes amis gagnent des centaines de milliers de dollars par mois avec ces Airpods», explique l’expéditeur direct basé à Miami, qui livre lui aussi des milliers d’articles sans jamais avoir mis les pieds en Chine. Reste que le dropshipping n’est pas sans risque avec son lot de produits non livrés, de non-remboursements et de fermetures abruptes de sites web.

(L'essentiel)