États-Unis

22 octobre 2020 11:19; Act: 22.10.2020 11:33 Print

Emma Roberts en guerre avec sa mère sur Instagram

Quand elle a offert un smartphone à sa maman, l’actrice n’imaginait pas qu’elle venait de commettre une grosse erreur...

storybild

Emma Roberts est enceinte de son premier enfant. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Emma Roberts pensait que si sa mère avait un iPhone, la vie serait plus simple pour toutes les deux. «Je me disais qu’on pourrait se faire des appels vidéo et s’envoyer des messages, que ce serait génial. Mais c’est la pire chose que j’aie jamais faite», a confié l’actrice de 29 ans à Jimmy Kimmel. La mère d’Emma, Kelly Cunningham, a commencé par créer une alerte Google à propos de sa fille. «Elle me demandait si j’avais vu telle photo de moi ou tel article sur moi. C’était une mauvaise idée. Et ensuite, elle s’est inscrite sur Instagram», s’est souvenue la jeune femme.

C’est à ce moment-là que les choses ont commencé à se dégrader. Au départ, Kelly n’avait que quelques centaines d’abonnés, puis quelques milliers. Selon Emma, sa maman n’avait absolument aucune idée de ce qu’elle était en train de faire. «Elle a fini par discuter avec mes fans. Elle les remerciait pour leurs félicitations à propos de ma grossesse», a poursuivi la comédienne. Le problème, c’est qu’à cette époque, elle n’avait pas encore annoncé qu’elle était enceinte et faisait tout pour que cela reste secret.

«Quand je lui ai dit: "Maman, tu as révélé ma grossesse", elle m’a répondu que je l’avais déjà fait. Je lui ai rétorqué que c’était un tabloïd qui en avait parlé et elle m’a dit: "Oh, ce n’était pas clair"», a raconté l’actrice. Finalement, Emma s’est décidée à bloquer sa mère sur Instagram, parce que c’était «sa seule arme». Heureusement, cela n’a duré que quelques heures. «C’est une guerre sur Instagram avec ma mère que je n’avais pas vue venir. Ce sera une bonne histoire à raconter au bébé», a conclu, philosophe, la jeune femme.

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • N'ImporteQuoi le 22.10.2020 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    Elles en ont, des problèmes.

  • Eloise le 22.10.2020 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Emma, demandez aux gens au Yemen, en Iraq, en Syrie et autres si votre "problème" est vraiment un problème.

  • Prenon Nom le 22.10.2020 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Pour certains, ce qui est affiché sur leur petite lucarne est plus important que la vraie vie. Dommage pour eux.

Les derniers commentaires

  • Pistache le 22.10.2020 13:23 Report dénoncer ce commentaire

    Bref, sa mère est devenue sa première groupie. Elle n'a qu'à lui dire ça et ça devrait calmer sa mère rapidement. Aaah, les mères !

  • Eloise le 22.10.2020 12:49 Report dénoncer ce commentaire

    Emma, demandez aux gens au Yemen, en Iraq, en Syrie et autres si votre "problème" est vraiment un problème.

  • Prenon Nom le 22.10.2020 12:22 Report dénoncer ce commentaire

    Pour certains, ce qui est affiché sur leur petite lucarne est plus important que la vraie vie. Dommage pour eux.

  • N'ImporteQuoi le 22.10.2020 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    Elles en ont, des problèmes.