Fin des rumeurs

18 septembre 2020 22:31; Act: 18.09.2020 22:43 Print

Gigi partage de nouvelles photos d'elle enceinte

Le mannequin américain n'a visiblement pas encore accouché, contrairement à certaines rumeurs. Sur Instagram, elle a posté une série de selfie avec un ventre très arrondi.

Sur ce sujet
Une faute?

Voir cette publication sur Instagram

from about 27 wks ???? time flew

Une publication partagée par Gigi Hadid (@gigihadid) le

Gigi Hadid a mis fin aux rumeurs d'accouchement en publiant une série de photos d'elle enceinte sur les réseaux sociaux. Le père du mannequin Mohamed Hadid a fait sensation, cette semaine, en adressant un message à son petit-enfant, incitant les fans à croire que le mannequin avait déjà donné naissance à son premier bébé. Mohamed Hadid a en effet évoqué le grand-père incroyable qu'il ferait dans une lettre qu'il a partagée sur sa page Instagram, mercredi, mais a expliqué plus tard que l'enfant n'était pas encore né et a ensuite supprimé son post.

La top de 25 ans a ensuite immortalisé les dernières étapes de sa grossesse en partageant une série de photos sur lesquelles elle regarde la caméra alors qu'elle montre son ventre arrondi. «À partir de 27 semaines, le temps est passé à toute vitesse », a-t-elle écrit en légende. Gigi Hadid a passé la majeure partie de sa grossesse dans la ferme de sa mère, Yolanda Hadid, en Pennsylvanie, où elle s'est confinée en famille pendant la pandémie de Covid-19.

La mannequin avait confirmé sa grossesse en avril, alors que les rumeurs selon lesquelles elle s'apprêtait à fonder une famille avec son petit ami Zayn Malik s'intensifiaient. « Nous sommes tous excités, heureux et reconnaissants des messages et du soutien de tout le monde, avait-elle déclaré à l'époque. Surtout pendant cette période, c'est une bonne chose de pouvoir être à la maison, d'être ensemble et de vraiment vivre ça au quotidien. »

(L'essentiel/Cover Media)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.