Musique

09 novembre 2019 20:17; Act: 09.11.2019 20:18 Print

Pete Doherty a été libéré sous condition

Arrêté vendredi après avoir acheté de la cocaïne à Paris, le chanteur membre des Libertines a été remis en liberté, contre paiement d'une amende.

storybild

Le chanteur a été arrêté vendredi pour trafic de cocaïne. (photo: AFP/Fred Tanneau)

Sur ce sujet
Une faute?

Le chanteur britannique Pete Doherty a été remis en liberté samedi après deux jours de garde à vue à Paris pour usage de stupéfiants, le parquet ayant requis contre lui une amende de 5.000 euros (plus de 5400 francs) sous peine d'emprisonnement, a appris l'AFP de sources concordantes.

Le membre des Libertines, âgé de 40 ans, avait été arrêté dans la nuit de jeudi à vendredi peu après avoir acheté de la cocaïne dans le IXe arrondissement de la capitale. Le chanteur «a fait l'objet d'une ordonnance pénale (une procédure judiciaire simplifiée, ndlr) pour usage de stupéfiants avec réquisitions de 100 jours-amende à 50 euros», a précisé samedi le parquet de Paris. Cette peine, qui peut se transformer en emprisonnement si l'amende n'est pas payée, doit encore être homologuée par un juge du tribunal de Paris.

Sa tournée européenne compromise?

Selon son avocat Arash Derambarsh, Pete Doherty, qui est au début d'une longue tournée en Europe et principalement en Grande-Bretagne, «s'est engagé à être suivi à temps plein par un addictologue et un médecin afin de ne pas retomber dans la tentation». Pete Doherty, qui s'était débattu pour s'opposer à son arrestation, était alors en état d'ébriété, selon le récit d'une source policière. Au moment de son interpellation, il avait tenté de se débarrasser de deux sachets contenant de la cocaïne, dont un ouvert et en partie consommé, a ajouté cette source.

Son avocat avait dénoncé auprès de l'AFP «une interpellation musclée et disproportionnée», soulignant que le chanteur n'avait «qu'un gramme de cocaïne» sur lui. «Ce n'est pas un délinquant, il suit une cure de désintoxication en France et en Angleterre et veut se concentrer sur la suite de sa carrière artistique», avait-il ajouté. Pete Doherty, également connu comme l'ancien petit ami du mannequin Kate Moss, a fait à plusieurs reprises les gros titres de la presse pour ses excès liés à sa consommation de drogue.

En juillet 2012, il avait ainsi été mis à la porte d'un centre de désintoxication de luxe en Thaïlande pour n'avoir pas fait preuve de volonté de combattre son addiction à l'héroïne.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.