Manon Marsault

03 juin 2020 17:05; Act: 03.06.2020 17:24 Print

Prête à passer une fois encore sur le billard

La starlette de téléréalité Manon Marsault a déjà planifié les opérations de chirurgie esthétique qu’elle subira après sa deuxième grossesse.

storybild

La candidate des «Marseillais aux Caraïbes», sur «W9», est déjà maman d’un petit Tiago, né en 2018.

Sur ce sujet
Une faute?

Après avoir évoqué son mal-être en voyant son corps se transformer à cause de sa deuxième grossesse, durant le confinement, Manon Marsault a décidé qu’elle allait retrouver sa silhouette de rêve, après la naissance de sa petite Angelina. Et rien ne l’arrêtera pour arriver à ses fins. La candidate des «Marseillais aux Caraïbes», sur W9, qui a toujours assumé ses opérations de chirurgie esthétique, a donc décidé d’y avoir une nouvelle fois recours.

Et la Française de 31 ans, maman d’un petit Tiago âgé de 2 ans qu’elle a eu avec son époux, Julien Tanti, a déjà tout prévu. «Je me laisserai quelques mois pour profiter de ma fille et je vais laisser mon corps dégonfler naturellement, j’espère que ça va être l’affaire de quelques semaines, a-t-elle confié sur Snapchat. Avec Tiago, j’avais tout perdu en trois semaines. Et plus tard, quand j’aurai une solution pour les enfants, je vais vraiment prendre soin de moi. Au niveau des cheveux, du visage, je vais recommencer un peu le laser…».

Et les interventions chez ses médecins vont s’enchaîner: «Je vais me refaire des injections de Botox, juste au front. Si j’ai pris trop de poids, je ferai une petite lipo, c’est surtout mes bras qui me complexent, précise-t-elle. Et puis ma poitrine je vais la refaire, c’est sûr, elle est trop vieille, ça fait dix ans que je l’ai faite et après deux grossesses… Pas plus gros par contre, je n’aime pas les seins trop gros».

Toutefois, la starlette de téléréalité promet d’attendre que sa fille ne soit plus un nourrisson avant de faire ce «grand changement physique». Elle compte aussi se remettre au sport après son accouchement, afin d’avoir «naturellement des abdos» et se débarrasser de ses kilos en trop.

(L'essentiel/lja)