Champion de snowboard

08 juillet 2020 09:41; Act: 08.07.2020 09:57 Print

Alex Pullin s'est tué en pêchant, à 32 ans

Deux fois champion du monde de snowboard cross, l'Australien Alex Pullin est mort à 32 ans, alors qu'il pêchait au harpon au large de la côte est australienne.

storybild

Porte-drapeau de l'Australie aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, le corps d'Alex «Chumpy» Pullin a été retrouvé sans vie. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux fois champion du monde de snowboard cross, l'Australien Alex Pullin est mort mercredi à 32 ans, apparemment, alors qu'il pêchait au harpon au large de la côte est australienne, ont indiqué des responsables olympiques australiens. Porte-drapeau de l'Australie aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, le corps d'Alex «Chumpy» Pullin a été retrouvé sans vie dans la région côtière de la Gold Coast, dans l’État du Queensland, ont indiqué des médias locaux.

«C'est un jour extrêmement triste pour nous tous», a réagi Ian Chesterman, le chef de mission de l'Australie pour les Jeux olympiques d'hiver de Vancouver (2010), Sotchi (2014) et Pyeongchang (2018), auxquels Pullin a participé. «Chumpy était un champion tout court, en plus d'être un champion sportif. Il avait un grand charisme qui lui permettait d'être un leader naturel», a-t-il indiqué.

Passionné de pêche et de plongée

«Il était toujours prêt à donner de son temps pour développer les sports d'hiver dans ce pays, étant tellement passionné par ce qu'il faisait. Son enthousiasme était contagieux et son impact sur le sport olympique ne peut pas être ignoré». Pullin a gagné le titre mondial en 2011 et en 2013 en snowboard cross. À Pyeongchang-2018, il a fini sixième, sa meilleure place en trois participations aux JO.

Le chef des sports olympiques d'hiver australien, Geoff Lipshut, l'a qualifié de «grand pionnier du snowboard masculin en Australie». En plus de son amour pour la glisse, Pullin était un passionné de pêche au harpon et de plongée. Il y a quelques jours, il a publié sur Instagram une photo de lui en train de pêcher: «Un jour irréel dans l'océan», écrivait-il en légende.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • aude le 08.07.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle information vacant si le comment du quoi manque...

  • Jean le 10.07.2020 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Triste. Si jeune, et plein de vie. Dommage. RIP

  • Jm le 08.07.2020 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il est mort comment?

Les derniers commentaires

  • Jean le 10.07.2020 16:37 Report dénoncer ce commentaire

    Triste. Si jeune, et plein de vie. Dommage. RIP

  • philou le 08.07.2020 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hum ce n’est pas la première fois que je vois ça ..... il se tue ???? Non monsieur le rédacteur de ce journal ??? Si il c’était tuer comme vous dites ça veux dire qu’il c’est suicider ????? Or ce n’est pas le cas ..... il est mort dans un malencontreux accident peut être ??? Mais il ne c’est pas tuer !!!! Pourriez vous changer cela à l’avenir svp ..!! Merci

    • bref le 08.07.2020 14:17 Report dénoncer ce commentaire

      En francais, se tuer ne veut pas dire se suicider. Exemple : il se tue dans un accident de voiture. Mais quand je vois le nombre de fautes je comprends. Cependant il faudrait comprendre aussi qu'il ne faut pas donner de leçons quand on sait pas.

    • @bref, attention instant culture. le 08.07.2020 18:29 Report dénoncer ce commentaire

      Faux, le sujet est l'auteur de l'action, et la définition de "se suicider" est : Se donner la mort ; se tuer, se supprimer (Larousse). De plus "se suicider" n'implique pas la volonté du sujet, alors que "se tuer" implique la volonté de faire (définition Larousse : "Se tuer : Se donner volontairement la mort"). Bref, philou a raison même s'il s'est emmêlé les pinceaux. Et oui je suis très fun en soirée ;-P

  • Jm le 08.07.2020 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il est mort comment?

  • aude le 08.07.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quelle information vacant si le comment du quoi manque...