Basketball - NBA

18 septembre 2020 08:37; Act: 18.09.2020 10:33 Print

Le Heat fait le break, ça chauffe du côté de Boston

Le Heat de Miami mène désormais 2-0 dans sa série finale de Conférence Est de NBA. Ce n’est pas la grande ambiance du côté des Boston Celtics.

storybild

Bam Adebayo a une fois de plus été déterminant. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Miami, porté par les 25 points de Goran Dragic, a encore été impérial défensivement en seconde période pour renverser Boston, qui a pourtant compté 17 longueurs d’avance et se retrouve désormais, sans trop savoir comment, mené 2-0 en finale de conférence Est NBA. Jeudi, ce sont les mêmes ingrédients qui ont encore fait le succès du Heat après celui du match No 1: un acharnement à chasser le ballon adverse, qui s’est traduit par onze interceptions, dont deux de Jimmy Butler dans le money-time, et une capacité à être de sang froid dans ces mêmes instants pour mettre les paniers qui comptent.

La résilience a aussi été du côté du Heat, bien mal embarqué au cœur du deuxième quart-temps, alors mené 58-41 par des «C’s» récitant alors trop tranquillement leur basket, et qui a su montrer tout son caractère au retour des vestiaires. Et c’est l’intérieur Bam Adebayo, qui avait réussi un exceptionnel contre main gauche sur la tentative de dunk de Jayson Tatum deux jours plus tôt, qui a lancé la révolte dans un registre plus offensif cette fois, en écrasant tout dans la raquette adverse. Il a inscrit dans ce troisième quart-temps 15 de ses 21 points au total (10 rbds, 4 passes), et a permis à Miami d’infliger un gros éclat (37-17) dont ne se remettra pas Boston. «On aime se rendre les choses un peu difficiles. On est les comeback kids», a souri Butler après-coup.

Colère dans les vestiaires

Ce renversement de situation sera le seul du match, puisque malgré un rapproché à trois longueurs dans la dernière minute (104-101) après deux paniers derrière l’arc de Jaylen Brown (21 pts), c’est le Heat qui a bel et bien maîtrisé le money-time. L’incrédulité doit forcément habiter les Celtics, d’autant que leur domination a été éclatante dans la première partie du match, dans le sillage de Kemba Walker, auteur de 23 points (7 rebonds, 3 passes) et de Jayson Tatum (21 pts). La colère s’est en tout cas fait entendre dans leur vestiaire, avec des cris et des jets d’objets rapportés par ESPN, Marcus Smart sortant même en furie en lançant quelques noms d’oiseaux. Ce que les joueurs ont refusé de commenter après coup, mais qui tend au moins à démontrer leur volonté de se battre jusqu’au bout.

Or, quand deux équipes sont si proches d’un point de vue du jeu, c’est bien l’état d’esprit qui prime pour faire la différence.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.