Cycliste déchu

19 mai 2020 10:00; Act: 20.05.2020 11:07 Print

Lance Armstrong avoue s'être dopé dès ses 21 ans

Dans un documentaire qui lui est consacré, le champion déchu indique s’être dopé vers 21 ans, bien avant de remporter les Tours de France qui lui ont été retirés.

storybild

Lance Armstrong (ici en 1994 avec son maillot de champion du monde, aux côtés de Miguel Indurain) était probablement dopé dès le début de sa carrière. (photo: AFP/Pascal Pavani)

Sur ce sujet
Une faute?

Lance Armstrong a formulé un nouvel aveu. Dans un extrait du documentaire que lui consacre la chaîne ESPN, l’ancien cycliste avoue s’être dopé dès le début des années 1990. À la question de savoir quand il a commencé à se doper, le Texan répond: «Probablement à 21 ans». Né le 18 septembre 1971, cela signifie que le cycliste avait commencé à prendre des produits durant les saisons 1992 ou 1993.

Or, Armstrong n’a été convaincu de dopage que pour la période après 1998, date à partir de laquelle ses titres lui ont été retirés, suite à l’enquête de l’Agence américaine antidopage (USADA), conclue en 2012 et qui avait donné lieu à des aveux de l’intéressé en janvier 2013. S’il a été destitué de ses sept Tours de France gagnés entre 1999 et 2005, Lance Armstrong conserve à son palmarès ses titres antérieurs, notamment le championnat du monde 1993 remporté à Oslo, ou encore la Flèche wallonne 1996.

La meilleure définition du dopage, c’est le fait «de briser les règles», explique encore Armstrong, dans l’extrait dévoilé par ESPN. Il explique aussi qu’il a toujours pris lui-même la décision de se doper, en sachant que c’était illégal. «Je n’ai pas eu un pistolet sur la tempe pour le faire». La chaîne va diffuser le documentaire en deux parties le 25 mai puis le 1er juin. Dans les images déjà diffusées, certains de ses anciens coéquipiers témoignent, comme Tyler Hamilton, Jonathan Vaughters ou encore David Zabriskie. Leurs témoignages avaient contribué à faire tomber l'ancienne icône américaine du cyclisme en 2012.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • loloOne le 19.05.2020 14:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Miguel Indurain vainqueur du tour de France avec 5 tours consécutifs de 1991 à 1995 était chargé comme un bison, avec l’arrivée de l’EPO, et ses perfs de plus de 450 watts, avec 1 pic à 510 watts. Armstrong se stabilisait vers 420watts, un petit joueur à côté de l’espagnol... Mais ça, on en parle pas, plus...

  • tumuc humac le 19.05.2020 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    Peut être un peu tard pour faire son mea-culpa… Si l'affaire n'était pas sortie il a aurait gardé ses 7 victoires … Pas grand ce monsieur...

  • Dreamlux le 19.05.2020 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive le sport ????️‍♂️

Les derniers commentaires

  • vindulux le 20.05.2020 00:07 Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerai que les frères Schleck aient le courage de dire la vérité. Pour Armstrong, nous devrons attendre encore 10 ans pour qu'il reconnaisse avoir utiliser un moteur.

  • triste réalité le 19.05.2020 17:53 Report dénoncer ce commentaire

    Tous ceux qui ont fait de la compétition cycliste dans leur jeunesse pourront le dire hors témoins : si on en prend pas, on est vite largué, alors il n'y a pas vraiment le choix... Mais le vrai responsable, c'est le public : pour le faire venir il faut toujours plus de performances ! La solution serait de faire deux types de course : la naturelle et la technologique, et là il n'y aurait plus de polémiques...

    • Luxo le 20.05.2020 00:02 Report dénoncer ce commentaire

      Votre affirmation est peut être valable au Luxembourg. Mais en France il est possible de gagner des courses sans tricher, même chez les pros.

  • loloOne le 19.05.2020 14:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Miguel Indurain vainqueur du tour de France avec 5 tours consécutifs de 1991 à 1995 était chargé comme un bison, avec l’arrivée de l’EPO, et ses perfs de plus de 450 watts, avec 1 pic à 510 watts. Armstrong se stabilisait vers 420watts, un petit joueur à côté de l’espagnol... Mais ça, on en parle pas, plus...

  • Palamunitan le 19.05.2020 13:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il pourrait de nouveau participer au Tour de France... histoire de "tester"...

  • Yves le 19.05.2020 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Mais est-ce qu'un seul citoyen croit qu'un coureur peut participer à une "grande" course sans être dopé ? Il faut vraiment être naif alors.

    • luxo le 20.05.2020 00:04 Report dénoncer ce commentaire

      Oui on peut gagner des grandes courses sans être dopé.