Tour de France 2008

01 juillet 2020 12:41; Act: 01.07.2020 13:35 Print

Le jaune de Sastre, humiliant pour les Schleck

LUXEMBOURG - Les frères Schleck ne s'attendaient absolument pas à voir leur coéquipier Carlos Sastre s'imposer lors du Tour de France 2008.

storybild

Frank Schleck et Andy Schleck n'ont pas bien vécu la victoire de leur coéquipier Carlos Sastre lors du Tour de France 2008. (photo: AFP/Ruud Verhalle)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Tour de France 2020 étant reporté à la fin du mois d'août, en raison de l'épidémie de Covid-19, les médias du monde entier remontent le temps, en ce début d'été, et quelques langues se délient concernant les éditions précédentes.

Le Norvégien Kurt Asle Arvesen, 45 ans aujourd'hui, est ainsi revenu sur la victoire de l'Espagnol Carlos Sastre, son équipier en 2008 au sein de la CSC de Bjarne Riis. «Carlos Sastre était un oiseau solitaire», a-t-il rappelé dans le podcast Tidenes Tour de France. «Nous étions neuf coureurs dans l'équipe et c'était huit contre un. Nous avons réussi pour le monde extérieur, mais l'ambiance était très mauvaise dans l'équipe. Sastre voulait tenter sa propre chance pour la première fois cette année-là, mais ces frères Schleck agaçants sont apparus. Ce fut une véritable bataille pour nos dirigeants».

Les frères Schleck humiliés

De très nombreux Luxembourgeois s'en souviennent, cette 95e édition du Tour de France est tout simplement inoubliable pour le Grand-Duché qui parviendra finalement à placer trois coureurs dans le top 15 avec Frank Schleck (5e, et en jaune lors des 15e et 16e étapes), Kim Kirchen (7e, et en jaune de la 6e à la 9e étape) et Andy Schleck (11e et meilleur jeune) après la disqualification de l'Autrichien Bernhard Kohl (3e) pour dopage.

«Personne ne connaissait le plan de Carlos Sastre (lors de sa victoire décisive lors de la 17e étape). Ni Bjarne Riis, ni les frères Schleck. Ce fut une véritable humiliation pour ces derniers», a souligné Kurt-Asle Arvesen.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • aristoteavéraisin le 01.07.2020 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Lucio Vous plaisantez j'espère ??!?!? ????

  • al57 le 01.07.2020 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est beau de croire cela !!!

  • strambo le 01.07.2020 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les frères schleck n’étaient pas dopés ils auraient couru encore quelques années

Les derniers commentaires

  • aristoteavéraisin le 01.07.2020 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Lucio Vous plaisantez j'espère ??!?!? ????

  • al57 le 01.07.2020 19:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c est beau de croire cela !!!

    • Loris 54 le 02.07.2020 07:38 Report dénoncer ce commentaire

      Pourtant c'est vrai

  • Luess awwer Sëcher le 01.07.2020 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui les Schneck?

    • Roll le 01.07.2020 15:45 Report dénoncer ce commentaire

      Si on ne connait rien on s'abstient...

    • JeMeMarre le 01.07.2020 21:14 Report dénoncer ce commentaire

      Ils sont à côté des mëtsch à la boulangerie..

  • strambo le 01.07.2020 15:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si les frères schleck n’étaient pas dopés ils auraient couru encore quelques années

  • FullmétalJF le 01.07.2020 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Fränck, maillot jaune, a été attaqué par son propre équipier Sastre, quelque chose qu'on n'avait jamais vu, parce que Rijs, leur directeur sportif, estimait que c'était la seule façon de gagner le Tour pour l'équipe vu qu'il y avait encore un gros contre-la-montre après, un genre d'étape où Fränck n'a jamais brillé. Résultat: il a eu raison puisque Sastre a gagné mais c'était un coup dégueulasse pour Fränck qui a pu se sentir trompé dans cette affaire.

    • Luxo le 01.07.2020 15:31 Report dénoncer ce commentaire

      Franck n'avait pas le potentiel pour gagner le tour. Ce qui est déplorable, c'est que les deux frères ont joué leurs cartes personnelles et ont refusé de se mettre au service de leur leader.